Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les candidats tatoués sont-ils vraiment rejetés au concours de la police du Cameroun ?

Les candidats tatoués sont-ils vraiment rejetés au concours de la police du Cameroun ?

La réponse est :
Paru le vendredi, 01 septembre 2017 12:32

Il se dit que les tatouages sont proscrits aux futurs cadres de la Police. Est-ce fondé ? 

 Officiellement, le tatouage n’est pas un critère d’exclusion du concours d’entrée à l’école de Police. Parmi les critères se sélection énumérés à chaque lancement de cet examen, il ne figure pas une modalité contre le tatouage. Cela dit, les personnes tatouées ne sont pas vues d’un bon œil par les recruteurs.

Donc si vous vous ramenez avec un aigle ou un gros phœnix vert sur l’avant bras, ne vous étonnez pas des regards inquisiteurs de vos examinateurs. « Les membres des commissions d’examen sont en effet très regardants par rapport à ça. Avouons que les tatouages donnent un air voyou, explique un gendarme. Tout dépend aussi du tatouage, je pense », rajoute-t-il ; comme pour relativiser.

Moralité

Parmi les conditions générales de candidature, il est mentionné que le postulant doit justifier d’une bonne conduite et d’une bonne moralité. On imagine que le tatouage, pour certains membres de jury, n’est pas gage de pureté morale…

Et les milliers de jeunes qui aspirent à ce concours semblent avoir intégré cet a priori. 

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le vendredi, 01 septembre 2017 12:50

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants