Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le lion est-t-il un symbole national au Cameroun ?

Le lion est-t-il un symbole national au Cameroun ?

La réponse est :
Paru le vendredi, 06 janvier 2017 14:51

La symbolique du lion est omniprésente dans la vie politique et sociale du Cameroun au point où beaucoup pensent que cet animal fait partie des symboles nationaux.

Le lion ne fait pas officiellement partie des symboles nationaux. Juridiquement, les symboles nationaux sont connus : le drapeau, la devise, l’hymne national, les emblèmes et armoiries. Mais même si le roi de la forêt n’y figure pas, il est érigé comme tel dans l’imagerie et les usages sociaux.

Le président de la République, Paul Biya, est d’ailleurs connu comme «L’homme-lion». Il a été consacré comme tel en 2011 par les notables de sa tribu d’origine sous le titre «Nnom Ngui», qui signifie homme lion en langue Bulu.

 

as

 

Des années plus tôt, notamment en 1992 (au lendemain des villes mortes), c’est sous ce slogan que Paul Biya lançait sa campagne dans le cadre des élections présidentielles. Les affiches confectionnées dans cette optique le montraient près d’un lion. D’autre part, deux imposants lions en bronze décorent l’entrée du palais présidentiel.

Le lion s’impose aussi dans la mémoire collective à travers les «Lions indomptables», nom officiel de toutes les équipes nationales sportives du Cameroun, toutes disciplines confondues. Un nom de baptême qui découle de la première Coupe d’Afrique des Nations de football que le Cameroun organisa en 1972. La veille de cette compétition internationale, le ministre de la Jeunesse et des sports d’alors lance un appel d’offres pour trouver le patronyme de l’équipe de football national. La dénomination Lions indomptables sera retenue. Depuis lors, les équipes nationales rugissent ou miaulent suivant leur forme et méforme. Tout comme le pays…

Monique Ngo Mayag

 

Dernière modification le vendredi, 06 janvier 2017 14:55

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants