Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Un véhicule du député SDF, Awudu Mbaya Cyprien, a-t-il été arrêté avec à son bord des armes de guerre?

Un véhicule du député SDF, Awudu Mbaya Cyprien, a-t-il été arrêté avec à son bord des armes de guerre?

La réponse est :
Paru le vendredi, 06 octobre 2017 05:26

La scène se serait déroulée dans la journée du 4 octobre à Nkambe dans la région du Nord-Ouest, selon les médias sociaux.

L’information est fausse. Mais c’est le buzz du moment au Cameroun. Sur les réseaux sociaux, on lit le 5 octobre qu’un véhicule du député SDF, Awudu Mbaya Cyprian, aurait été arrêté avec à son bord des armes de guerre.

Ceux qui propagent la rumeur racontent même un scénario tellement vraisemblable : « un véhicule 4x4 appartenant à l’honorable Awudu Mbaya Cyprian député SDF et Questeur à l’Assemblée Nationale a été interpellé hier à Nkambe au Nord-Ouest. Ledit véhicule drapé de la cocarde de l’Assemblée Nationale transportait des armes de guerre ».

Les scénaristes poursuivent : « En fait, il aurait été réquisitionné par les Ambazoniens pour le ravitaillement en matériel de combat. Joint au téléphone par la police et mis sous enregistrement, le député aurait proposé 7 millions aux forces de sécurité pour étouffer l’affaire hier après-midi. Pour l’instant le chauffeur et ses complices sont aux arrêts et en exploitation à Bamenda ».

Le colonel Didier Badjeck, responsable de la Communication du ministère de la Défense dément fermement. « Ces informations ne sont pas fondées. Il y a eu effectivement une interpellation d'un véhicule suspect appartenant à l'intéressé à 2 kms de Nkambe. Après vérification des identités et de la raison de la présence à cet endroit des interpellés, ceux-ci ont été relaxés. C'est la preuve que les forces de défense et de sécurité ne font pas d'arrestations arbitraires », déclare M. Badjeck.

S.A

Dernière modification le vendredi, 06 octobre 2017 05:30

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants