Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
On dit que des importateurs font de fausses déclarations de marchandises au port de Douala

On dit que des importateurs font de fausses déclarations de marchandises au port de Douala

La réponse est :
Paru le lundi, 06 novembre 2017 18:23

Selon toute vraisemblance, les techniques de fraudes vont de la fragmentation des connaissements à la minoration du tonnage, en passant par de fausses déclarations.

L’arrestation de quatre présumés faussaires au port de Douala (PAD) le 3 novembre 2017 a permis de confirmer des pratiques jusque-là considérées comme « des histoires du quartier ». La cellule de communication du PAD révèle pourtant que les déclarants en douane ou les transitaires, avec la complicité de certains personnels du port, réussissent à modifier les Board of Loading (manifeste de chargement) en le fractionnant en plusieurs connaissements.

« Un Board of Loading de 10 000 tonnes peut facilement être fractionné en connaissements de 3000 tonnes à l'avantage  du client, moyennant des versements en numéraires à certains personnels qui faciliteront la sortie des 10 000 tonnes de marchandises », affirme la cellule de communication.

Une autre technique, selon le PAD, consiste à déclarer une marchandise qu'il paye moins à la place de celle qui a été importée. Le client peut importer des liqueurs dans un conteneur, mais il paie le tarif des effets personnels. Qu’en est-t-il la technique de la fragmentation des connaissements ? Le PAD répond qu’il s’agit de diviser un connaissement en plusieurs, pour faire sortir la marchandise en petite quantité. Pour un client qui importe 10 000 tonnes de riz, la cargaison  sera divisée par 10, et il ne payera que 1000 tonnes en faisant sortir le reste de sa marchandise avec la photocopie d'une seule facture.

Au sujet de la sortie des conteneurs en série, la cellule de communication révèle qu’ici, un client importe par exemple cinq conteneurs et il se propose d'abord de faire sortir un seul sous prétexte d'insuffisance de moyens financiers. Il paye les taxes d'un seul conteneur, mais partira avec tous ses conteneurs.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le lundi, 06 novembre 2017 18:26

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants