Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
On dit qu’un homme se serait donné la mort en tombant d’un toit d’hôtel à Bafang ?

On dit qu’un homme se serait donné la mort en tombant d’un toit d’hôtel à Bafang ?

La réponse est :
Paru le mercredi, 08 mars 2017 12:25

Il se raconte que le suicidaire est actuellement à la morgue suite à une chute suicidaire. Vrai ? 

La ville de Bafang, dans la région de l’Ouest, est actuellement en alerte. Dans la matinée de lundi dernier, un employé de l’hôtel La Falaise, de Bafang, a sauté du haut de cet établissement hôtelier d’environ 10 mètres de hauteur. Il réclame au directeur de l’hôtel, 6 millions et demi de francs Cfa à la suite de diverses prestations de service jusqu’ici non payées. Il se dit que le suicidaire est mort sur le champ. Ce qui est faux.

L’infortuné quinquagénaire est actuellement en soins intensifs à l’hôpital Ad Lucem de Banka (toujours dans la ville de Bafang). Selon des sources sécuritaires fiables, des dispositions ont été prises par les autorités de la ville pour qu’il soit évacué à Yaoundé. Des tractations perdurent entre les membres de la famille et freinent cette opération.

Un témoin privilégié de la scène de lundi raconte que l’homme est monté sur le toit de l’hôtel, un bidon d’essence à la main ; menaçant d’incendier le bâtiment. La pluie qui s’abat par la suite le freine dans cet élan.

Dans la foulée, la population accourt, les pompiers et les autorités administratives aussi. Malgré les assurances des responsables de l’hôtel, l’homme est du coup pris de panique et chute. Les curieux s’éparpillent. Le malheureux sera finalement conduit à l’hôpital Ad Lucem de Banka.

Le directeur de l’hôtel La Falaise, Pascal Monkam, annonce une conférence de presse pour clarifier les faits. Une initiative qui vise manifestement à redorer le blason de son hôtel.

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le mercredi, 08 mars 2017 12:28

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants