Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Un opérateur de télécoms au Cameroun peut-il couper, sans l'avis du régulateur, l'interconnexion à un concurrent ?

Un opérateur de télécoms au Cameroun peut-il couper, sans l'avis du régulateur, l'interconnexion à un concurrent ?

La réponse est :
Paru le jeudi, 12 octobre 2017 05:36

L’Agence de régulations des télécommunications vient de se prononcer sur la question dans le cadre d'un litige qui oppose Camtel, gestionnaire national de la fibre optique, et l’opérateur Orange Cameroun.

L’affaire opposant l’opérateur historique des télécoms, Camtel, et la filiale camerounais Orange a créé un débat au sein de l’opinion. Car, pour une ardoise présumée de 1,6 milliards de FCFA, Camtel a restreint l’accès de la fibre optique d’Oange Cameroun.

« Un opérateur de télécoms au Cameroun peut-il couper, sans l'avis du régulateur, l'interconnexion à un concurrent ? », se demande-t-on dans le foras de discussions.

La réponse est donnée par Philémon Zoo Zame, directeur général de l’Agence de régulations des télécommunications (ART). Dans une correspondance adressée le 9 octobre 2017 à David Nkoto Emane, directeur général de Camtel, le régulateur demande le « rétablissement des liaisons de transmission du backbone en fibre optique allouées à Orange Cameroun SA ».

Il rappelle que « les dispositions réglementaires interdisent à tout opérateur de suspendre partiellement ou totalement l’interconnexion ou l’accès sans décision préalable de l’Agence ». Philémon Zoo Zame demande de rétablir sans délai l’ensemble des liaisons coupées.

Pour rappel, Orange Cameroun SA s’est plaint auprès du régulateur au sujet de la « coupure unilatérale », le vendredi 6 octobre 2017, de l’ensemble des liaisons fibre optique qu’elle loue auprès de Camtel.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le jeudi, 12 octobre 2017 05:40

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants