Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Il y aurait une catastrophe tous les 10 ans au Cameroun

Il y aurait une catastrophe tous les 10 ans au Cameroun

La réponse est :
Paru le lundi, 14 novembre 2016 21:10

Des amateurs d’histoire auraient démontré que le Cameroun connait une catastrophe tous les 10 ans depuis 1986.

La catastrophe ferroviaire qui a eu lieu à Eséka le 21 octobre dernier a donné des élans d’historien à certains Camerounais. Il y en a qui ont fait un flash back pour retrouver les grandes catastrophes qui ont secoué le pays et analyser la périodicité de ces grands malheurs. Et « eurêka ! », ces amateurs d’histoire en ont conclu que le Cameroun connait une catastrophe tous les 10 ans depuis 1986. Ce qui est faux, n’en déplaisent à ces liseurs de boules de cristal.

Les fouineurs d’archives recensent que le Cameroun a connu l’explosion du lac Nyos (dans la région du Nord-ouest, photo) en 1986. Ce qui est juste. En effet, l’explosion d’un nuage de gaz carbonique au-dessus d’un lac de cratère fait plus de 1500 morts jeudi 21 août 1986 ; semant la désolation dans de nombreux villages environnants. Et sur les réseaux sociaux, on apprend que la catastrophe de Nsam à Yaoundé suivra en 1996, soit 10 ans plus tard. Ce qui est faux. C’est plutôt le samedi 14 février 1998 (et non 1996) qu’a lieu l’accident de Nsam.

A l’occasion, des wagons citernes d’essence s’échappent d’un convoi de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP). Les populations accourent pour recueillir gratuitement de l’essence ainsi à portée de main. Puis survient un vaste incendie qui emportera plus de 250 vies. Pour tenir la logique d’une catastrophe tous les 10 ans, les archivistes du net prétendent qu’après la catastrophe de Nsam, viendra en 2006, le crash du vol 507 de la compagnie Kenya Airways, dans la localité de Mbanga Pongo. Pourtant, c’est le 5 mai 2007 qu’a lieu cette catastrophe aérienne et non en 2006. Tous les 114  passagers à bord de ce boeing 737-800 ont péri alors qu’ils volaient de Douala à destination de Nairobi au Kenya. Et si les liseurs de bonne aventure avaient dit vrai, logiquement la prochaine catastrophe aurait été prévue en 2026…

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le lundi, 14 novembre 2016 21:17

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants