Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’adultère de l’homme ne serait pas puni par la loi ?

L’adultère de l’homme ne serait pas puni par la loi ?

La réponse est :
Paru le mercredi, 14 décembre 2016 15:08

Les hommes arguent très souvent que c’est l’adultère de la femme qui est puni tandis que celui de l’homme n’est pas reconnu par la loi.

Eh bien, les adultérins invétérés doivent revoir leur copie, car depuis la révision du code pénal en juillet 2016, l’adultère de l’homme est autant un délit que celui de la femme. L’alinéa 2 de l’article 361 stipule en effet qu’est puni d’un emprisonnement de deux mois à 6 mois ou d’une amende de 25 000 Fcfa à 100 000 Fcfa, le mari qui a des rapports sexuels avec d’autres femmes que son ou ses épouses.

Me Ngos, avocat au Barreau du Cameroun, renseigne que l’ancienne loi punissait plutôt « l’homme qui était pris en flagrant délit d’adultère plusieurs fois, et ce, dans le domicile conjugal.» Maintenant, quelque soit le lieu où le forfait est commis, la femme trompée peut enclencher les poursuites judiciaires, précise l’homme de loi.

Et si un polygame se trouve le droit d’avoir d’autres « bureaux », la loi souligne que pendant la procédure judiciaire intentée contre lui pour adultère, «la preuve de l’existence d’une union polygamique incombe au mari.» Autrement dit, s’il est pris la main dans le sac, le polygame adultérin doit prouver que sa nouvelle compagne et lui sont mariés, sinon, il risque une peine. Toutefois, pour mettre fin au débat, la loi signale que « la connivence ou le pardon du conjoint offensé empêche ou arrête toute poursuite.» Une rose et/ou une marguerite pourront faire l’affaire…

M.N.M

 

Dernière modification le mercredi, 14 décembre 2016 15:12

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants