Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Est-ce vrai que le mot « Tobassi » renvoie à charmer ou envoûter un homme ?

Est-ce vrai que le mot « Tobassi » renvoie à charmer ou envoûter un homme ?

La réponse est :
Paru le mercredi, 15 novembre 2017 13:54

Il se dit que cette pratique peu rationnelle assujettit le conjoint malgré lui. Vrai ? 

C’est l’histoire d’un jeune homme qui ne voulait pas entendre parler d’une fille du nom de Solange. Elle était laide et peu instruite à son goût. Puis un jour, ils se marièrent pourtant et eurent beaucoup d’enfants. Les mauvaises langues ont accusé Solange d’avoir fait le «Tobassi» à son homme ; de l’avoir envouté, d’avoir mis son cerveau dans une marmite de Kanga.

Le kanga, vous savez, ce poisson savoureux qu’on retrouve dans les eaux du fleuve Nyong, à Akonolinga, localité située à deux heures de route de Yaoundé. 

Le «Tobassi» aurait ses origines là-bas ou plutôt… dans la tête de son emblématique poisson. Les plus avisés disent qu’il suffit de bien cuisiner le kanga, de l’assaisonner d’épices et d’herbes peu communes et voilà l’homme ou la femme convoité(e) qui devient subitement amoureux et plus aimant que jamais.

Assieds-toi

Dans une chronique assez piquante sur le sujet, le journal « L’effort Camerounais » donne la parole à un sociologue qui fournit des éclairages édifiants

Commençons par traduire « Tobassi » en langue ewondo, y suggère le sociologue Anatole D. : Nous avons là un verbe conjugué à l’impératif : tobô ! ou « tob’go !» ou «assieds-toi !» en français. On a ensuite un nom : « Si » qui signifie « la terre ». L’expression « to bô  a si » ou « tob’go a si » signifie donc « assieds-toi par terre ». En réalité, elle est utilisée pour dire simplement assieds-toi sur une chaise ou tout autre instrument adapté à la posture assise. Le sociologue Anatole conclut : «le Tobassi est une trouvaille linguistique plutôt récente qui  englobe en son sens tous les plats qui, accommodés d’une certaine façon que je ne vous dirai pas, et servis à un monsieur invité ad hoc, vont attacher ledit monsieur à sa chaise, irrémédiablement».

Les stratégies pour y échapper sont une autre histoire…

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le mercredi, 15 novembre 2017 14:08

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants