Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’Eglise catholique française aurait-elle demandé à celle du Cameroun de reconnaître le « suicide » de Mgr Benoît Bala ?

L’Eglise catholique française aurait-elle demandé à celle du Cameroun de reconnaître le « suicide » de Mgr Benoît Bala ?

La réponse est :
Paru le lundi, 17 juillet 2017 12:37

Une lettre du diocèse français publiée sur internet indique que Philippe Mousset, évêque de Périgueux et Sarlat, aurait conseillé au clergé camerounais d’accepter les résultats de l’autopsie publiée par la Justice.

Le décès de Mgr Jean Marie Benoît Bala, ancien évêque de Bafia, n’a pas fini de révéler tous ses rebondissements. En effet, depuis le 6 juillet 2017, une lettre du diocèse de Dordogne, en France, circule sur internet. Ledit document exhorte « les fidèles à s’en tenir aux conclusions des autorités ». Ce qui implique dans le contexte actuel au Cameroun, le fait d’accepter que le défunt serait décédé des suites de « noyade » comme l’a indiqué la Justice le 4 juillet 2017. Ce qui laisse prospérer la thèse d’une mort par suicide au moment même où le clergé camerounais parle d’un crime commandité. 

Mais en se rendant sur le site internet du diocèse de Dordogne, l’on se rend compte que le message diffusée jusque-là au nom de cette église en France est un faux. « C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Mgr Jean-Marie Bala, évêque de Bafia, dans des circonstances tragiques. En effet, suite à une succession de communiqués, son corps a été enfin retrouvé, jeudi 1er juin. Le procureur général auprès de la cour d’appel du Centre, a annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire pour « mort suspecte. Notre prière fraternelle et ardente le rejoint, lui et son diocèse de Bafia (Cameroun) avec lequel nous avons tissé des liens particuliers », écrit Philippe Mousset, évêque de Périgueux et Sarlat. 

Il conclut : « dès le retour du père Alain Bernard Anga Mbassoa, du diocèse de Bafia, curé de Terrasson, nous étudierons la possibilité de célébrer une messe à l’intention de Mgr Jean Marie Bala sur sa paroisse (Terrasson) ».

Nulle part donc, il n’a été demandé au clergé camerounais de « s’en tenir aux conclusions des autorités ».

SA

Dernière modification le lundi, 17 juillet 2017 12:42

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants