Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les bâtiments de l’Assemblée nationale se sont-ils vraiment écroulés ce jeudi ?

Les bâtiments de l’Assemblée nationale se sont-ils vraiment écroulés ce jeudi ?

La réponse est :
Paru le vendredi, 17 novembre 2017 09:40

Il se dit sur les réseaux sociaux que « le palais des verres de Ngoa-Ekellé » est complètement parti en flammes. Vrai ?

Une partie des bâtiments de l’Assemblée nationale du Cameroun a été foudroyée par un vaste incendie déclenché vers 22 heures ce jeudi 16 novembre 2017. La façade, notamment l’immeuble où se déroulent habituellement les sessions plénières des députés est certes intacte, mais le bâtiment arrière de 7 étages a été troué par les flammes. En effet, 4 étages de cet édifice abritant les bureaux administratifs ont perdu portes et fenêtres. Une source policière renseigne que les causes de ce drame sont encore ignorées et que l’enquête suit son cours.

Cet incendie compromet visiblement la session parlementaire de novembre qui s’est ouverte ce mardi 14. Une source officiant à l’Assemblée nationale nous apprend que ce vendredi 17 novembre, devaient se tenir les travaux des Commissions des Affaires étrangères et celles des Finances. La première devait se pencher sur le projet de loi portant ratification du protocole de l’acte constitutif de l’union africaine relatif au parlement panafricain.

Archives

La plus grosse perte concerne les archives, d’autant que des services stratégiques ont été touchés par le feu. Il s’agit entre autres, des bureaux du premier Vice-président de l’Assemblée, ceux du groupe parlementaire du Social Democratic Front (SDF), parti de l’opposition, ceux de la Direction du Budget et de la solde.

Au 6ème étage ravagé, on retrouvait la Direction de l’administration générale. Au 7ème niveau, les services de la Commission des Finances et le bureau du secrétaire du groupe parlementaire du Rdpc, (au pouvoir).

Ce vendredi matin, quelques sapeurs pompiers étaient encore sur place pour éteindre les dernières étincelles.

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le vendredi, 17 novembre 2017 09:43

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants