Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les footballeuses égyptiennes auraient refusé un vieux car à Nsimalen

Les footballeuses égyptiennes auraient refusé un vieux car à Nsimalen

La réponse est :
Paru le jeudi, 17 novembre 2016 08:05

Pour les membres de la délégation égyptienne, arrivés à Yaoundé pour la Can féminine de football au Cameroun, le car mis à disposition pour leurs bagages n’était pas acceptable, dit-on.

Les images circulent sur les réseaux sociaux depuis l’après midi de ce mercredi 16 novembre. Beaucoup peinent à y croire. Les membres de la délégation égyptienne arrivés à Yaoundé pour la Can féminine de football au Cameroun ont-ils vraiment refusé de laisser leurs bagages dans un vieux car affrété pour la circonstance ? Ceux qui en doutent n’ont qu’à s’y faire. Le vieux cargo vert qui devait servir à acheminer les affaires des pharaonnes d’Egypte et leurs officiels est resté vide, boudé par les nouveaux arrivants. A la place, deux bus d’une agence de transport assez huppé de la ville seront sollicités ; l’un pour l’équipage et le plus petit pour les bagages.

La délégation égyptienne revendique visiblement le minimum exigé lors des compétitions internationales de l’envergure d’une Coupe d’Afrique des nations (Can). En effet, «ailleurs, c’est un bus officiel pour les membres du staff et les joueurs ; des véhicules berlines pour les officiels et un petit bus pour les bagages », rappelle Steve Djouguela, journaliste sportif, habitué aux grand rendez-vous de sport. A l’observation, les bus officiels ne sont pas (encore) à l’ordre du jour à l’aéroport international de Nsimalen à Yaoundé. Les cargos (qu’on appelle ici « cercueils ambulants ») ont la préférence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Trop peu pour les Egyptiennes qui doivent d’ailleurs disputer le match d’ouverture ce samedi 19 novembre contre les Lionnes indomptables du Cameroun.

Les suspicieux verraient dans le choix du cargo querellé, une tentative d’intimidation du Cameroun pour gagner leur premier match. Mais en réalité, la Fécafoot a misé sur « des cargos améliorés » ou retapés, pour le transport des bagages et mêmes des délégations officielles, sait-on jamais. « Les Maliennes ont aussi dit niet au cargo qui leur était destiné. Les chargeurs de l’aéroport les ont applaudi», confie une source fiable, ayant requis l’anonymat.

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le lundi, 21 novembre 2016 14:10

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants