Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La tradition voudrait qu’on ne salue pas la veuve éplorée

La tradition voudrait qu’on ne salue pas la veuve éplorée

La réponse est :
Paru le lundi, 20 février 2017 05:55

Il semble que dans certaines ethnies au Cameroun, il est interdit de saluer les veuves. Vrai ?

L’image du président de la République, Paul Biya saluant les veuves de défunts militaires le 3 février dernier, suscité quelques grincements de dents. Les contestataires martèlent qu’on ne donne pas des poignées de main à des veuves.

En effet, dans le lot d’interdictions et prescriptions des rites de veuvage dans la plupart des ethnies bantu, on ne salue pas la veuve. « Toutefois, précise un quinquagénaire d’ethnie Bakossi, quand on est veuf, on peut saluer une ou des veuves ». Autrement dit, étant lui-même veuf de Jeanne Irène Biya sa première épouse, Paul Biya a le droit de saluer les veuves de ses regrettés soldats, décédés dans un crash d’hélicoptère le 22 janvier. 

002

L’interdiction de saluer une veuve peut durer 2 à 10 mois après la mort de son mari, renseigne une autre quinquagénaire bassa’a.

Cette dernière rajoute que les veuves peuvent se saluer entre elles et peuvent être saluées par de jeunes filles ressortissantes de son village. Mais les femmes et hommes adultes devront attendre la fin du veuvage.

M.N.M.

Dernière modification le lundi, 20 février 2017 06:15

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants