Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Y-a-t-il vraiment eu vol de bébé au CHU de Yaoundé ?

Y-a-t-il vraiment eu vol de bébé au CHU de Yaoundé ?

La réponse est :
Paru le jeudi, 21 septembre 2017 11:49

Certains médias et réseaux sociaux soutiennent qu’un enfant y a été volé, à peine arrivé au monde. Vrai ? 

Une enquête est actuellement menée par la Police judiciaire (Pj) pour déterminer s’il y a effectivement eu vol de bébé suivi d’un homicide volontaire du petit, au centre hospitalier et universitaire de Yaoundé (CHUY). 

Les plaignants, une dame et son compagnon, accusent cet hôpital d’avoir volé leur nouveau-né. La présumée génitrice a ameuté la foule hier à l’entrée du CHUY. Elle déclare qu’il y a trois mois, elle a mis au monde un enfant prématuré qui sera admis à la couveuse du CHU le 23 juin 2017. Et que plus tard, lorsqu’elle demande à voir son bébé, on lui signifie qu’il est décédé et déjà à la morgue. 

On peut tout juste se demander pourquoi cette réclamation 3 mois après l’enfantement ? Dans un communiqué signé le 30 août 2017, le directeur général du CHUY se défend. On y lit que le bébé NOAH BIKELE, grand prématuré (1 Kg150) est arrivé au CHUY, le 23 juin 2017, quelques heures après sa naissance. Le bébé est donc né ailleurs. «Ses parents ont été portés disparus quelques heures après son admission au service de néonatalogie. », poursuit le communiqué du Dg.

01082 sbbc texte 

Facture

Ruth, une infirmière quinquagénaire du CHU raconte que le 23 juin 2017, un monsieur arrive désemparé, suppliant une prise en charge pour son bébé prématuré. « Nous avons cotisé ici pour qu’il ait droit aux premiers soins, parce que le monsieur n’avait pas un sou. », mentionne Ruth. Elle jure que ce n’est que ce 20 septembre 2017 qu’elle a vu pour la première fois, la femme qui se réclame la mère du bébé. 

Hier, la PJ a effectué une descente au CHUY et interrogé le personnel médical impliqué dans cette histoire, les plaignants et les responsables de la morgue. La présumé mère déclare que ce n’est pas le corps de son fils qui est gardé en ce moment à la morgue. Que son bébé a sûrement été détourné. En attendant, la facture de l’hospitalisation de leur enfant et les frais de morgue attendent d’être payés par les « parents » de bébé Noah. 

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le jeudi, 21 septembre 2017 13:43

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants