Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Est-il vrai que la danse Gouma ne s’exécute plus les seins nus ?

Est-il vrai que la danse Gouma ne s’exécute plus les seins nus ?

La réponse est :
Paru le mercredi, 26 avril 2017 12:30

Il se dit qu’à cause de la modernité, les jeunes danseuses n’exposent plus leur torse. Vrai ?

Avec le temps qui passe, certaines traditions perdent de leur essence. La danse Gouma de l’ethnie Guidar du Nord Cameroun (chef-lieu Garoua) n’échappe pas à cette érosion patrimoniale. Il devient ainsi rare de voir des adolescentes Guidar danser en public, la poitrine au vent comme le veut la tradition. Pourtant, à la base, cette danse, qui met en transe le corps de la jeune fille, était une ode à la fertilité. « Le Gouma, comme beaucoup de danses traditionnelles africaines, revêt une signification profonde. Il était destiné à la célébration de la naissance des jumeaux, considérée dans la tradition guidar comme évènement exceptionnel », explique Jean Louis Ikoo, dans un édifiant billet publié en avril 2016 sur Facebook.

De nos jours, pour taire certaines inhibitions de voyeurs, les danseuses arborent très souvent les soutiens-gorge. « Mais n’allez pas croire qu’elles ne le font plus seins nus hein ! Lors des festivals, il arrive qu’elles le fassent », renseigne Kaldaoussa, journaliste originaire du Nord. Il souligne qu’en plus, la danse Gouma exige d’être exécutée par des jeunes filles vierges.

«Aujourd’hui, l’équation difficile est de trouver une jeune fille vierge. Et de trouver même des jeunes filles qui acceptent de se mettent à nu», ironise Kaldaoussa. Jean Louis Ikoo regrette que le Gouma soit détourné à des fins touristiques ou pour célébrer des hôtes de marque.

Monique Ngo Mayag

 

Dernière modification le mercredi, 26 avril 2017 12:38

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants