Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
X- Net phone est-il vraiment un téléphone 100% camerounais ?

X- Net phone est-il vraiment un téléphone 100% camerounais ?

La réponse est :
Paru le mardi, 01 août 2017 10:03

Ce téléphone multimédia était présenté comme un produit 100% made in Cameroon. A raison ?

Quand il fait son apparition sur le marché le 10 février 2012, X-Net phone est présenté comme le premier téléphone 100% camerounais. Un argument marketing qui séduit. En réalité, le X-Net phone était certes conçu, configuré, développé et paramétré par 3 ingénieurs camerounais, mais  ses pièces étaient fabriquées et  montées en Chine.

574 xnet

Cependant, son principal promoteur a trouvé une parade contre les sceptiques. « Ce qui fait la camerounité de ce téléphone portable, c’est l’intelligence. Il a été conçu par des Camerounais et la conception donne la paternité sur un produit. C’est le même principe dans tous les secteurs d’activités. Celui qui prend un  bois, le façonne et en fait une table particulière est l’inventeur de cette table. Ici, il s’agit de technologie et de software. Il ne s’agit pas de prouver que ce téléphone a été fabriqué avec le sable de la Sanaga (un fleuve du Cameroun, Ndlr), il s’agit de prouver qu’il a été conçu avec l’intelligence des Camerounais », expliquait Benjamin Lekoua, le promoteur de X-net phone, sur le site web Ticmag.

Stand-by

Quoiqu’il en soit, le X-net, dont la commercialisation est aujourd’hui en stand-by, entretenait son atout nationaliste avec des sonneries de musiques locales. Il eut aussi un sous produit baptisé « téléphone Jam », du nom de René  Jam Afane, l’homme qui a écrit  les paroles de l’hymne national du Cameroun. Par ailleurs, le X-Net phone était attrayant par son prix abordable et ses diverses fonctionnalités (multimédia, torche, Bluetooth, camera etc.)

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le mardi, 01 août 2017 10:16

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants