Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La société Hysacam appartiendrait à l'ancien chef d'Etat français Jacques Chirac

La société Hysacam appartiendrait à l'ancien chef d'Etat français Jacques Chirac

La réponse est :
Paru le mercredi, 02 novembre 2016 21:14

M. Chirac a certes visité le Cameroun par deux fois en 1999 et 2001, mais est-ce que cela fait de lui le propriétaire de cette entreprise en charge du ramassage d’ordures ?

Jacques Chirac, ancien chef d’Etat français (du 17 mai 1995 au 16 mai 2007), actuellement âgé de 83 ans, pourrait tomber des nues en apprenant qu’il est le propriétaire de la société d’Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam). En tout cas, certains Camerounais soutiennent mordicus que cette société en charge du ramassage des ordures dans le pays lui appartient. Que nenni.

Les faits renseignent que lorsque cette société naît en 1969, elle est une filiale du Groupe français GranJouan. Jusque-là, il est vrai qu'il y a encore une empreinte française. Seulement au début des années 1990, Hysacam connaît des difficultés après de lourdes pertes financières. Et les actionnaires français n'ont qu'une seule idée: trouver un repreneur. Une restructuration est menée par l’équipe que dirige Michel Ngapanoun, assistée d’une douzaine d’ingénieurs, cadres et spécialistes. GranJoua finit par vendre ses parts (80%) à l’équipe Ngapanoun en 1994.

A l’heure actuelle, Hysacam jouit d’une relative bonne santé financière. Elle a porté son capital de 5 à 6 milliards en 2015. Une situation qui rassure autant les 5000 employés que les 15 millions de personnes qui bénéficient au quotidien de ses services dans ses 13 Agences nationales et ses 4 filiales africaines (Niger, Tchad, Bénin, Liberia).

Ce qui ne veut pas dire que tout baigne pour cette entreprise qui, cette année 2016, a connu des mouvements d'humeurs d'employés qui revendiquaient de meilleures conditions de travail. Un terrain d'entente a finalement été trouvé au mois d'octobre 2016 entre le top management coiffé par Michel Ngapanoun, président directeur général de Hysacam, et les partenaires sociaux.

Dernière modification le mercredi, 02 novembre 2016 21:17

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants