Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Il se chuchote que Paul Biya aurait la phobie de rendre hommage aux soldats tombés dans la guerre contre Boko Haram

Il se chuchote que Paul Biya aurait la phobie de rendre hommage aux soldats tombés dans la guerre contre Boko Haram

La réponse est :
Paru le vendredi, 03 février 2017 14:09

Selon certaines rumeurs populaires, le chef de l’Etat du Cameroun serait insensible aux morts enregistrés dans les rangs des hommes du côté de l’Extrême-Nord.

Paul Biya vient de confondre la légende selon laquelle, il aurait la phobie de rendre hommage aux soldats morts dans la guerre engagée par le Cameroun depuis 2014 contre la secte Boko Haram. « Peut-être c'est son marabout qui lui a interdit de voir les morts ». « Il a peur des morts », entend-on souvent chuchoter sur le compte de M. Biya.

Et pourtant, le chef de l’Etat a présidé le 3 février 2017 à Yaoundé, une cérémonie de reconnaissance à quatre officiers morts dans un crash d’hélicoptère à Bogo, dans l’Extrême-Nord.

Ces militaires étaient de retour d’une mission dans ligne de front contre la secte islamiste nigériane quand leur aéronef a crashé en plein vol. Il s’agit du général Jacob Kodji, Colonel Alphonse Nkameni, les lieutenants Brice Chinda et Souloukna Ngrassou. Il est vrai que c'est une première depuis 2014. En effet, Jacob Kodji est le premier général camerounais tombé au front depuis le début des opérations.

Amnesty International, mouvement mondial qui défend les droits de l’homme, indique que, entre juillet 2015 et juillet 2016, Boko Haram, a perpétré 46 attentats suicides, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, tuant plus de 500 civils. Au sein des forces de sécurité camerounaise, souligne Amnesty, 67 personnes ont également été tuées depuis 2014.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le vendredi, 03 février 2017 14:17

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants