Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Une Camerounaise perd-t-elle d’office sa nationalité parce que mariée à un expatrié ?

Une Camerounaise perd-t-elle d’office sa nationalité parce que mariée à un expatrié ?

La réponse est :
Paru le mardi, 04 juillet 2017 06:20

Selon ce qui se dit souvent au quartier, ce type de mariage entraîne la déchéance de la nationalité camerounaise.

« La loi camerounaise n’autorise pas la double nationalité », a-t-on coutume d’entendre dans les conversations dans la rue, au quartier. Pour de nombreuses personnes, cette assertion est valable pour les Camerounaises qui convolent en noce avec un expatrié.

Cette affirmation n’est pas vraie au regard de la loi du 11 juin 1968 portant code la nationalité camerounaise. Dans son chapitre IV, article 32, alinéa 1, ce texte dispose que, « la femme camerounaise qui épouse un étranger conserve la nationalité camerounaise, à moins qu’elle ne déclare expressément au moment de la célébration du mariage ».

La déchéance de la nationalité n’est donc pas automatique. L’alinéa 2 ajoute que, « cette déclaration peut être faite sans autorisation, même si la femme est mineure. Toutefois, cette déclaration n’est valable que lorsque la femme acquiert ou peut acquérir la nationalité du mari, par application de la loi nationale de celui-ci ».

Mais en règle générale, loi dispose que « le Camerounais majeur qui acquiert ou conserve volontairement une nationalité étrangère », perd sa nationalité.

S.A

Dernière modification le mardi, 04 juillet 2017 06:26

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants