Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Ni John Fru Ndi, le leader de l’opposition au Cameroun, est-il un transfuge du Rdpc, parti au pouvoir ?
37%
36%
27%

Ni John Fru Ndi, le leader de l’opposition au Cameroun, est-il un transfuge du Rdpc, parti au pouvoir ?

La réponse est :
Paru le jeudi, 08 juin 2017 06:24

La légende dit même que le président national du Social Democratic Front (SDF) a même été un élu du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc).

Le chairman du Social Democratic front (SDF), Ni John Fru Ndi, leader de l’opposition au Cameroun depuis mai 1990 a été dans les rangs du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). C’est ce que soutient une légende au Cameroun.

En fouillant dans le passé de Ni John Fru Ndi, l’on se rend compte qu’effectivement, il est un transfuge du parti actuellement au pouvoir. En effet, John Fru Ndi, né le 7 juillet 1941 à Baba II (Nord-Ouest), entre dans la vie active comme vendeur de journaux sur l’artère principale de Bamenda.

Le fils de Baba II est un battant qui devient très vite représentant au Cameroun du groupe Philip Morris dans les années 60, puis gérant d’une entreprise engagée dans l’importation du matériel destiné aux scientifiques. Il s’est fait suffisamment d’argent pour créer un complexe agro-industriel à Obang, sur l’axe Bamenda – Wum. Mais, c’est avec la création au début des années 70 d’un réseau de librairies, Ebibi Group of Bookshops dont il est le gérant, qu’il devient véritablement prospère.

John Fru Ndi devient un des hommes qui comptent dans la province du Nord-Ouest. La présidence de l’équipe de football locale du PWD de Bamenda lui est même confiée.

Arrive la création du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans la ville de Bamenda en 1985. Le libraire entre en politique comme militant du Rdpc au pouvoir, et va très vite changer de crèmerie, pour n’avoir pas su s’y faire son trou.

Conseiller municipal Rdpc de Bamenda de 1987 à 1990, il ne parvient pas, face à Simon Achidi Achu, à se faire élire président de la section départementale de la Mezam, ni député. Cap vers l’opposition. Il crée alors en mai 1990 le SDF.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le jeudi, 08 juin 2017 06:29
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants