Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le ministère de la Défense se servirait des réseaux sociaux pour publier les résultats des concours dans l’armée

Le ministère de la Défense se servirait des réseaux sociaux pour publier les résultats des concours dans l’armée

La réponse est :
Paru le jeudi, 09 février 2017 05:58

Une page Facebook de l’armée camerounaise aurait même été créée pour les besoins de la cause.

C’est avec étonnement que les internautes ont découvert l’existence d’une page Facebook portant le nom du ministère camerounais de la Défense. Sur cette page qui a curieusement été supprimée, les usagers pouvaient lire jusqu’au 5 février, les résultats du dernier concours d’entrée dans l’armée.

Ce qui a eu le don d’irriter le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo. Ce dernier a fait publier ce 8 février 2017, un communiqué selon lequel, il est victime d’une attaque « cybercriminelle visant, pour son compte et en son nom, à escroquer les postulants aux divers concours et recrutements dans les armées et la gendarmerie et leurs parents ».

« Des quidams ouvrent ainsi des comptes Facebook au nom de Joseph Beti Assomo pour leurs activités d’arnaque et d’escroquerie. Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense tient à révéler qu’il n’est titulaire d’aucun compte Facebook et ne recourt en aucun cas aux réseaux sociaux pour la diffusion des actes et avis du ministère de la Défense », a martelé le Mindef.

Il en appelle à la vigilance et à la collaboration de tous pour mettre hors d’état de nuire ces « bandits » s’étant engagés dans la voie du gain facile et de la vie dangereuse. « Au demeurant, tout est mis en œuvre pour démanteler et mettre hors d’état de nuire ces bandes d’escrocs », a menacé M. Beti Assomo.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le jeudi, 09 février 2017 09:11

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants