Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La « bière » dans le contexte camerounais désignerait un « pot-de-vin »

La « bière » dans le contexte camerounais désignerait un « pot-de-vin »

La réponse est :
Paru le vendredi, 10 février 2017 05:51

Cette expression selon les initiés, serait un terme pudique pour éviter de parler clairement d'un acte de corruption.

« Chaque travail mérite sa bière », a-t-on coutume de dire dans le contexte camerounais. Une entreprise brassicole a d’ailleurs repris cette antienne dans l’un de ses messages publicitaires pour inciter à la consommation d'une marque. Mais, dans le contexte camerounais, le mot « bière », contrairement à ce que pourrait croire un étranger, ne doit pas être pris au premier degré. C’est-à-dire : chaque travail mérite sa bouteille de bière.

En fait c’est un code pour désigner un « pot-de-vin ». Au lieu donc qu’un fonctionnaire, par exemple, dise brutalement à un usager qu’il veut un dessous de table pour accomplir une tâche pour laquelle il est déjà légalement rémunéré, il demandera pudiquement plutôt sa « bière ». Les autres synonymes sont « kolas », « feuille de route », « tchoko », «motivation », etc. Ainsi, il s’est développé dans l’administration publique et parapublique, une corruption systémique. L’acte de corruption est devenu « normal ». Ce qui a amené l’ONG Transparency international a classé le Cameroun, au début des années 2000, deux fois, le pays le plus corrompu au monde.

Pour infléchir la tendance de cette corruption généralisée, le gouvernement camerounais a créé en 2006 la Commission nationale anti-corruption (Conac). Un léger changement a été ressenti dans les classements de Transparency, même si le Cameroun n’est pas sorti de l'auberge. A preuve, le pays a chuté de la 130è en 2015 à la 145è place dans l’Indice de perception de la corruption 2016. Selon le rapport 2015 de la Conac, 171 milliards 843 millions 983 mille FCFA représentent le montant du préjudice financier subi par l’Etat du Cameroun du fait de la corruption ou des infractions assimilées.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le vendredi, 10 février 2017 05:59

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants