Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Bamenda serait actuellement une ville morte

Bamenda serait actuellement une ville morte

La réponse est :
Paru le mercredi, 11 janvier 2017 08:38

Le chef-lieu de la région du Nord-Ouest est actuellement le théâtre de manifestations hostiles au gouvernement. Il se dit qu’il est interdit aux habitants de sortir de leurs maisons. Vrai ?

Lundi dernier, la ville de Bamenda était effectivement déclarée «Gost Town » ou ville morte par le consortium des grévistes anglophones. Tout ou presque était fermé : marchés, écoles etc. Toutefois, dans la soirée de ce même lundi 9 janvier, le même consortium fera un communiqué invitant les populations à sortir de leur réserve pour vaquer normalement à leurs occupations. «Cependant, les grévistes ont proscrit l’ouverture des écoles et collèges», confie un journaliste anglophone, ressortissant de Bamenda. De fait, il est permis de se rendre au marché, de poursuivre toute autre activité rémunératrice, sauf de retrouver le chemin des classes.

Pourtant, la rentrée scolaire officielle était ce 9 janvier. On s’achemine donc à une année blanche dans cette partie du pays. En rappel, les enseignants et avocats anglophones revendiquent une gestion équitable des biens de la République entre la partie anglophone et francophone du pays. Ils déplorent « la marginalisation et le sous-développement donc sont victimes les ressortissants des régions anglophones ». Les plus radicaux prônent le retour au fédéralisme d’avant l’indépendance. Les négociations entre le gouvernement et les mécontents suivent leur cours. Le ballet de ministres au Nord-ouest ne semble pas taire les récriminations.

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le jeudi, 12 janvier 2017 08:54

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants