Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Des leaders anglophones ont-ils essuyé un refus d’audience par la reine d’Angleterre ?

Des leaders anglophones ont-ils essuyé un refus d’audience par la reine d’Angleterre ?

La réponse est :
Paru le lundi, 11 septembre 2017 09:11

Il se dit que les représentants du mouvement séparatiste de «l’Ambazonie» souhaitaient rencontrer Elisabeth II. Vrai ?

Les leaders du mouvement séparatiste «Southern Cameroons Ambazonia Consortium United Front» (revendiquant l’autonomie politique de la zone anglophone du Cameroun) ont en effet demandé une audience à la reine d’Angleterre, Elisabeth II. L’audience leur a été refusée le 8 septembre 2017 via une lettre signée du secrétaire privé ou courtier de la reine, Edward Young. En rappel, les régions anglophones du Cameroun étaient anciennement sous mandat britannique de 1922-1961.

00453 SBBC TEXTE

Dans sa correspondance largement partagée sur les réseaux sociaux, Mr Young signifie à ses destinataires, l’impossibilité pour la reine de les recevoir. Toutefois, il leur assure qu’il a donné des instructions à d’autres officiels, de fournir des informations actuelles sur la situation qui a cours dans la zone anglophone du pays.

Authentique

«Cette lettre est authentique», martèle un militant de ce mouvement sécessionniste qui rajoute que les leaders du Southern Cameroons ont été reçus au House of Commons. Il s’agit là, de la chambre basse du parlement du Royaume-Uni. Le «Southern Cameroons Ambazonia Consortium United Front» a déclaré la création de « La République de l’Ambazonie » avec pour capitale Buea (chef-lieu de la région du Sud-ouest du Cameroun).

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le lundi, 11 septembre 2017 09:16

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants