Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Cette épreuve décrivant une scène d’adultère dans un hôtel est-elle la vraie épreuve d’éducation à la citoyenneté au BEPC 2017 ?
41%
30%
30%

Cette épreuve décrivant une scène d’adultère dans un hôtel est-elle la vraie épreuve d’éducation à la citoyenneté au BEPC 2017 ?

La réponse est :
Paru le lundi, 12 juin 2017 14:58

Certains doutent de l’authenticité que cette épreuve participe à sanctionner l’examen officiel des élèves de 3ème. Et pourtant ?

 

C’est certainement l’épreuve la plus connue du Brevet d’Etudes du premier cycle (BEPC) de 2017. Cette année, l’épreuve d’Education à la citoyenneté (ECN) insinue une scène d’adultère. L’histoire raconte que Dr Nyemeck arrive dans un hôtel pour des soins d’urgence à administrer à un malade qui s’y trouve. Et surprise ! Il croise son épouse sortant d’une chambre, accompagnée d’un homme qui a tout l’air d’être son amant. Dr Nyemeck se rue sur celui qui semble être son rival.

Après lecture du texte, les élèves doivent apprécier le geste du médecin sous le prisme de la justice. Parmi les questions :« Que reproche le docteur Nyemeck à son épouse Sandrine ? Quels sont les risques liés au comportement de la femme dans le couple Nyemeck. Si vous étiez Dr Nyemeck, comment réagirez-vous vis-à-vis de Sandrine ? De l’inconnu ? ». Pour certains, ce sujet n’a pas lieu d’être pour des élèves dont la moyenne d’âge est de 12 ans.

386 epreuvebepc

Dépravé

Il y en a qui peinent à croire qu’il ait été proposé à un examen officiel. « Si un enfant de 14 ans maitrise ce sujet et répond correctement à ces questions, c’est soit un génie (Bonne maitrise du droit, de la sociologie et même de la psychologie) ou alors c’est un dépravé qui maîtrise les notions d’infidélité et des pratiques liées aux auberges », pense un parent.

Pour d’autres, le sujet est juste dans l’air du temps, étant donné que, disent ceux-ci, les enfants d’aujourd’hui ont «l’esprit ouvert ». Quoiqu’il en soit, Mélissa, 13 ans, dit avoir préconisé le calme à l’infortuné docteur. « Beaucoup de mes camarades ont exigé la bastonnade publique pour la femme infidèle », confie la jeune fille qui a hâte de savoir si sa réponse contribuera à sa réussite au Bepc.

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le lundi, 12 juin 2017 15:04
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants