Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Est-ce vrai qu’on ne peut être intronisé roi avant 15 ans, dans une chefferie de l’Ouest ?

Est-ce vrai qu’on ne peut être intronisé roi avant 15 ans, dans une chefferie de l’Ouest ?

La réponse est :
Paru le lundi, 15 mai 2017 05:33

Il se dit que pour être sur le trône dans les chefferies bamiléké, il faut une certaine maturité. Vrai ?

La désignation du nouveau chef traditionnel Babadjou, dans la région  de l’Ouest Cameroun, suscite de nombreux commentaires.  A 17 ans, Sambakeng Kaffo Langevin a été fait roi de ce groupement le 6 mai dernier. Et pour certains, il est trop jeune pour régner. Pour ceux-ci, ce serait d’ailleurs une grande première dans cette partie du pays! Pourtant, il est courant de voir des enfants-chefs ou des chefs-ado dans les royaumes bamiléké.

En janvier 2016, Djeutsa Sonkoué Adrien, 13 ans, prenait les rennes de la chefferie Batcham. Il arrive même que le chef soit désigné comme tel, juste après sa naissance.

002

 « En effet, si un fils de roi naît quelque temps après le décès de son père, il peut arriver que le conseil des 9 notables le désigne comme successeur au trône », explique Léonard Fandja, notable à la chefferie Bantoubo. Ce dernier révèle que si le chef est désigné alors qu’il est très jeune et donc incapable de subir les rites d’initiations (La’akam), un intérimaire assure la régence jusqu’à ce que le roi puisse pleinement remplir ses fonctions.

D’ailleurs, M. Fandja a lui-même assuré la régence de la chefferie Bantoubo, dans le département du Ndé, pendant 14 ans. « Sa majesté a été désigné alors qu’il n’avait que 10 ans. Je l’ai suppléé jusqu’à ses 24 ans ; le temps qu’il obtienne d’ailleurs son diplôme en ingénierie », poursuit-il. En rappel, le chef en pays bamiléké est comme un président de la République. Et son premier notable est l’équivalent d’un premier ministre.

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le lundi, 15 mai 2017 06:20

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants