Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Il paraît qu’Emmanuel Macron aurait tenu un propos désobligeant sur le franc CFA lors du Sommet du G5 Sahel

Il paraît qu’Emmanuel Macron aurait tenu un propos désobligeant sur le franc CFA lors du Sommet du G5 Sahel

La réponse est :
Paru le samedi, 15 juillet 2017 21:57

Il se dit que, dans ce propos, il aurait invité ceux qui ne sont pas satisfaits du FCFA à quitter la zone franc.

« Si on ne se sent pas heureux dans la zone franc, on la quitte. Et on crée sa propre monnaie, comme l’ont fait la Mauritanie et Madagascar. Si on y reste, il faut arrêter les déclarations démagogiques, faisant du CFA le bouc-émissaire de vos échecs politiques et économiques, et de la France la source de vos problèmes ». Tel serait l’extrait du présumé discours d’Emmanuel Macron prononcé lors du Sommet du G5 Sahel le 03 juillet dernier au Mali.

Ces propos qui sont, depuis plusieurs jours, largement analysés, partagés et commentés sur les réseaux sociaux ne sont pas d'Emmanuel Macron.

Si le président français a bien tenu un discours lors de l’ouverture du sommet du G5 Sahel, dans le discours original de 20 minutes disponible sur le site internet de l’Élysée (www.elysee.fr), il n’est fait mention nulle part de ce passage. Et aucun journaliste, parmi les nombreux médias représentés, n’a rapporté cette déclaration fracassante.

Il a été question de sécurité, de terrorisme, de la force conjointe du G5 Sahel, de l’engagement et du soutien de l’ONU, de l’Union Africaine, de l’Union Européenne, mais surtout de l’engagement et du soutien de la France ; il a aussi été question du retour durable de la paix au Mali, du développement, de la formation et de l’éducation, de l’agriculture et du pastoralisme, des effets du changement climatique, de la gouvernance, de la justice, du destin et de l’avenir commun de la France et de l’Afrique sahélienne…. mais jamais de franc CFA.

Dernière modification le samedi, 15 juillet 2017 22:03

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants