Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
On annonce, sur les réseaux sociaux, le décès du ministre du Travail, Grégoire Owona

On annonce, sur les réseaux sociaux, le décès du ministre du Travail, Grégoire Owona

La réponse est :
Paru le jeudi, 15 décembre 2016 06:56

Sur Facebook et Whatapps, la rumeur sur la mort du membre du gouvernement s’est propagée comme une traînée de poudre.

« Le ministre Grégoire Owona est vivant et en ce moment à Yaoundé a sa résidence. Toute autre information contraire est fausse ». C'est ce post daté du 15 décembre 2016 de Bertrand Didier Bougha, responsable des services de communication au ministère du Travail et de la sécurité sociale, qui a mis un terme à une folle rumeur propagée sur les réseaux dans la soirée du 14 décembre.

Sur une page Facebook attribuée à Aminatou Ahidjo, fille de l’ex-premier président du Cameroun Ahmadou Ahidjo (5 mai 1960 - 6 mai 1982) et actuellement présidente du conseil d’administration (PCA) du Palais des Congrès de Yaoundé, l’on pouvait lire jusque tard dans la nuit du 14 décembre : « Je vous annonce le décès du ministre Grégoire Owona ».

Sauf que, dès la rumeur a été démentie, le post de la supposée Aminatou Ahidjo a disparu et remplacé par un autre : « Cameroun/Dernière heure | Démentant la folle rumeur de son « décès survenu à Paris ce soir », le journaliste Bertrand-Didier Bougha, responsable de la communication du ministère du Travail et de la sécurité sociale (Mtss) écrit: "Le Ministre Grégoire Owona est vivant et en ce moment à Yaoundé a sa résidence. Toute autre information contraire est fausse" ».

Ces publications contradictions et légères sont un indicateur que le compte « Aminatou Ahidjo » est un faux. D’ailleurs, ce qui est régulièrement posté dans ce « fake » est du domaine de la légérété. L’on voit des questionnements du genre : « pensez-vous que la différence d’âge puisse être un problème dans un couple ? ». Ou encore : « Vivre avec ton conjoint par pitié ou pour faire plaisir à sa famille! C'est une situation qui ne peut te rendre heureuse et si tu n'es pas heureuse en couple, tu ne peux procurer du bonheur à ton conjoint car tu es prisonnière et lui ton geôlier. Si tu l'as aimé par le passé, fait un backward et vois ce qui a pu tuer cet amour, dialogue avec lui pour corriger les erreurs. Si tu n'as pas été amoureuse auparavant alors évitez d'aller plus loin car ça fera souffrir beaucoup d'autres personnes, juste mon humble avis ».

Comme si ce n'est que type de débat oisif qui intéresse la PCA d'une administration publique.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le jeudi, 15 décembre 2016 07:01

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants