Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Est-il exact que les zones industrielles de Bassa et Bonabéri à Douala ne peuvent plus accueillir de nouvelles entreprises?

Est-il exact que les zones industrielles de Bassa et Bonabéri à Douala ne peuvent plus accueillir de nouvelles entreprises?

La réponse est :
Paru le lundi, 16 octobre 2017 16:00

D’après ce qui se dit ces deux zones dans la région du Littoral sont déjà saturées.

 

« Les zones industrielles à Douala sont saturées ». « Bassa et Bonabéri étouffent ». « Il n'y a plus de place dans la zone de Bassa ». Cela se dit souvent au détour des conversations banales dans la capitale économique du Cameroun. Juste dans le cadre des commentaires ordinaires. En en effet, ce sont des assertions avérées. 

A preuve, dans un communiqué publié dans la presse le 16 octobre 2017, Christol Georges Manon, le directeur général de la Mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles (Magzi) confirme que les zones industrielles de Bassa et Bonabéri à Douala ne peuvent plus accueillir de nouvelles entreprises. 

Christol Georges Manon recommande fortement aux opérateurs économiques désireux de s’implanter dans ces zones industrielles de Bassa et Bonabéri à Douala d’aller vers celle d'Ombé, située près de Limbé, à 30 minutes de Douala. Néanmoins, le DG de la Magzi promet « la création imminente d’une nouvelle zone industrielle » à Douala.   

Pour rappel, les 340 entreprises industrielles de la ville de Douala sont majoritairement localisées à Bassa dans l'arrondissement de Douala III et à Bonabéri, à Douala IV. Ces entreprises sont actives dans les secteurs de la transformation métallique, la menuiserie, la peinture, l’imprimerie, l’eau et l’énergie, le ciment, etc. 

S.A

Dernière modification le mardi, 17 octobre 2017 05:45

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants