Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
A Douala, il paraît que des régisseurs procèdent aux affichages publicitaires sans accréditation

A Douala, il paraît que des régisseurs procèdent aux affichages publicitaires sans accréditation

La réponse est :
Paru le jeudi, 17 août 2017 12:58

Dans les rues de la métropole économique du Cameroun, l’on note un affichage sauvage.

L’affichage publicitaire sauvage qu’on observe dans la ville de Douala a fini par susciter au sein de l’opinion la question de savoir si cette activité est vraiment régulée.

Ou alors est-ce qu’il faut une accréditation pour procéder aux affichages publicitaires dans les villes du Cameroun en général ?

Dans ce sens, le délégué du gouvernement de la Communauté urbaine de Douala, Fritz Ntone Ntone, vient de publier un communiqué pour rappeler que l’activité d’affichage publicitaire est bel et bien encadrée par la loi.

Dans un document publié par voie de presse le 17 août 2017, il écrit à une dizaine régisseurs déjà agréés : « Il m’a été donné de constater la recrudescence des campagnes d’affichage publicitaires menées par des régisseurs non accréditées. Le CUD souhaite remédier à cette situation et je vous invite dans cette optique à matérialiser votre identité et chacun des supports exploités par votre entreprise ».

Fritz Ntone Ntone demande aux entreprises agréées (Acmar Media Group, Agence Publique, Campub Sarl, Equateur Sarl, Global Outdoor System, JC Decaux, Media Plus, Media Target, etc) de l’accompagner en dénonçant systématiquement toute campagne publicitaire déployée dans la ville de Douala par les « régisseurs véreux ».

S.A

Dernière modification le jeudi, 17 août 2017 13:01

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants