Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
« On dit » que des pensionnés subiraient des tracasseries administratives à la  Caisse nationale de prévoyance sociale

« On dit » que des pensionnés subiraient des tracasseries administratives à la Caisse nationale de prévoyance sociale

La réponse est :
Paru le mardi, 18 octobre 2016 19:27

Selon des rumeurs relayées par des médias de la place, une bureaucratie vindicative et incompétente persécuterait les pensionnés de la Cnps... 

Le directeur général (DG) de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akam, est révulsé par certains médias qui véhiculent des rumeurs selon lesquelles, la gestion de la Cnps, serait caractérisée par des « tracasseries administratives », des « erreurs » dans le calcul des pensions dont le payement serait menacé, parce que soumis aux desiderata d’un personnel sans rendement, le tout couronné par un « climat délétère… »

M. Mekulu Mvondo, lui, rappelle que la Cnps, au 30 juin 2016, a enregistré 36 071 employeurs actifs, 1 109 152 travailleurs actifs, 111 812 assurés volontaires et 98 369 pensionnés. Pour ce qui est du paiement des prestations sociales, précise-t-il, les délais de traitement des dossiers ont été considérablement réduits.

Ainsi, au 30 juin 2016, 80,7 % des dossiers ont été liquidés en moins de 15 jours. Le DG annonce qu’il va pousser plus loin ses performances en liquidant actuellement des dossiers en quelques heures grâce à l’institution d’un « Bureau total » ; une unité intégrée chargée de l’accueil, de l’information et du traitement en temps réel des dossiers.

«  Avec l’avènement depuis le mois de juin 2016, du paiement immédiat des nouvelles prestations, le délai de traitement des dossiers complets est ramené à moins d’une heure », déclare-t-il. Par ailleurs, précise M. Mekulu, depuis 2009, les pensionnés titulaires d’un compte bancaire perçoivent leur pension mensuellement et non plus trimestriellement. Le taux de bancarisation des pensionnés est passé de 0,27 % au 1er janvier 2008 à 98 % au 31 décembre 2015 dont 12 % par porte-monnaie électronique.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le jeudi, 20 octobre 2016 08:04

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants