Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les riverains du barrage de Memve'ele bénéficieront-ils gratuitement de l'énergie électrique?

Les riverains du barrage de Memve'ele bénéficieront-ils gratuitement de l'énergie électrique?

La réponse est :
Paru le jeudi, 20 avril 2017 06:38

D’après certains ressortissants de la région où est installé l’ouvrage hydroélectrique dans le Sud-Cameroun, les populations du coin auront gracieusement accès au courant parce que le projet est implanté dans leur village.

C’est « Echos de Memve’ele », le support de communication du projet de barrage hydroélectrique de Memve’ele (211 MW) qui relaie dans son édition du 19 avril 2017, un débat qui a cours dans la localité où est implanté l’ouvrage. « Les populations riveraines s’interrogent sur le sort qui leur est réservé. L’énergie produite leur sera-t-elle également bénéfique et gratuite ? », rapporte le magazine.

Le directeur du projet Memve’ele, Dieudonné Bisso répond que, oui, l’énergie produite par le barrage sera bénéfique aux populations riveraines. « Nous leur avons dit qu’il y aura un transformateur supplémentaire qui sera dédié à la population. Ce transformateur aura plus de 30 KV. Ce transformateur est même déjà là et installé. Les populations riveraines auront alors leur branchement ».

Cependant, précise Dieudonné Bisso, « Ce qui est sûr, c’est que le courant ne sera pas gratuit ». Et donc, contrairement à la rumeur, ce n’est pas parce que le barrage hydroélectrique a été construit dans la Vallée du Ntem que les natifs du coin se brancheront au réseau électrique sans payer une contrepartie.

Au plan tecnhinque explique le directeur du projet, un transformateur de 30 KV alimentera la zone de Memve'ele jusqu’à Meyo-Centre et fera le bouclage avec la ligne venant d’Ebolowa, où il y a un poste de transformation interconnexion.

Ainsi, la puissance de l’énergie venant du barrage sera abaissée, pour que le Sud ait une énergie convenable. Avec possibilité de le céder au pays voisins (Gabon, Guinée équatoriale) s’ils en émettent le besoin. Il est également prévu d’installer une ligne de 90 KV au niveau des frontières (Abang-Minko’o, Kyé-Ossi, Menguikom, Ambam et Olamze).

Sylvain Andzongo

Dernière modification le jeudi, 20 avril 2017 07:02

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants