Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Un ministre peut-il occuper les fonctions de chef de département dans une université camerounaise ?

Un ministre peut-il occuper les fonctions de chef de département dans une université camerounaise ?

La réponse est :
Paru le mercredi, 23 août 2017 05:26

D’après les réseaux sociaux, le membre du gouvernement, Laurent Serge Etoundi Ngoa pratique au moins un cumul de fonctions à l'université de Yaoundé I, à Ngoa-Ekelle.

Les actes de nomination dans les universités du 18 août 2017 ont déjà fait couler beaucoup d’encre et de salive. Et pour cause, les décisions signées du ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), Jacques Fame Ndongo, font découvrir que son collègue des Petites et moyennes entreprises, Laurent Serge Etoundi Ngoa, a été nommé chef du département de physiologie, à l’université de Yaoundé I. un poste qui, jusque-là, était vacant.

Sur les réseaux sociaux, d’aucuns accusent Laurent Serge Etoundi Ngoa de cumuler illégalement des postes. « Comment un ministre peut encore être chef de département ? C’est trop », peut-on lire.

Pour certains, « c’est un cumul de trop ». Seulement, ce que l’opinion ignore c’est que le ministre en charge des PME occupait précédemment le même poste à l’Ecole normale supérieure, rattachée à l’université de Yaoundé I.

Par ailleurs, aucune disposition de la loi n’interdit à un membre du gouvernement ou assimilé d’occuper une fonction de responsabilité de ce niveau dans une université. Car, l’on se souvient qu’en son temps, Gervais Mendo Ze, l’ex-directeur général du média audiovisuel public, Crtv, dirigeait le département de linguistique à l’université de Yaoundé I.

S.A

Dernière modification le mercredi, 23 août 2017 05:29

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants