Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
On dit ci et là que Basile Atangana Kouna, ministre en charge de l’Energie, aurait recruté ses « frères du village »

On dit ci et là que Basile Atangana Kouna, ministre en charge de l’Energie, aurait recruté ses « frères du village »

La réponse est :
Paru le vendredi, 24 février 2017 11:03

Dans le cadre d'un projet national d'électrification par système solaire photovoltaïque, le membre du gouvernement aurait publié une liste additive de 30 noms dont la consonance laisse croire qu'il s'agit de ressortissants de sa région d'origine.

La publication par le ministre de l’Eau et de l’énergie (Minee), Basile Atangana Kouna, le 16 février 2017, de la liste additive des candidats admis pour la formation de techniciens et d'ingénieurs dans le cadre du projet national d'électrification par système solaire photovoltaïque au Cameroun, a suscité une vague de réactions incendiaires dans l’espace public. Et pour cause, les 30 candidats retenus dans la liste additive dudit projet semblent indiquer qu’il s’agit de ressortissants du Centre-Sud, région d’origine du membre du gouvernement. Pour une certaine opinion, le Minee a procédé un recrutement « tribaliste ». Il n’a embauché que ses « frères du village ».

Le fait est qu’il y a d’abord eu une première liste de 132 candidats. Et la représentativité de quasiment toutes les régions du pays, si elle tient uniquement à la consonance des noms que portent des candidats, est très perceptible sur ladite liste et dans chacune des sept branches (Monteurs /installeurs, technicien, ingénieur…).

En outre, explique Basile Atangana Kouna, « pour ce qui est de la liste additive, elle a été publiée en tenant compte du taux de réalisation du projet dans les Régions du Centre et du Sud où ce taux est de 30%, le but étant d'avoir des techniciens et ingénieurs et autres personnels immédiatement disponibles, facilement mobilisables et aptes à s'intégrer rapidement dans les zones d'intervention, étant entendu qu'il y a des exigences de proximité, de coût et de délai minimum d'intervention ».

Le membre du gouvernement ajoute que le recrutement va se poursuivre de manière progressive, au fur et à mesure que le Projet va s'étendre et s'opérationnaliser sur l'ensemble du territoire et va tenir compte de la spécificité en terme de langue, de culture et de pratique propres à chaque Région. « C'est ainsi qu'il faudra comprendre l'esprit du projet avant de tirer toutes conclusions hâtives », tranche le Minee. Traduction: les candidats sont retenus en fonction des régions.

Au cours de l’année 2016, le gouvernement camerounais affectera une enveloppe budgétaire de 16 milliards de FCFA à la réalisation du projet d’électrification au solaire de 166 localités dans les 10 régions. La première phase d’un chantier global permettra l’électrification de 1000 localités camerounaises grâce à l’énergie photovoltaïque.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le vendredi, 24 février 2017 11:09

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants