Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Mobile Money est-il supervisé par les opérateurs de téléphonie mobile ?

Le Mobile Money est-il supervisé par les opérateurs de téléphonie mobile ?

La réponse est :
Paru le vendredi, 25 août 2017 21:25

Selon une certaine opinion, le transfert d’argent par le téléphone mobile est régi par des compagnies comme Orange ou MTN.

Dans sa publication de juillet 2017 intitulée « Lettre de la recherche », la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) apporte un éclairage sur une confusion entretenue relativement au Mobile Money, en pleine expansion au Cameroun. Notamment sur le fait que ce service n’est pas une activité créée et supervisée par les opérateurs de téléphonie mobile.

« Il n’est pas rare que des citoyens considèrent que les opérateurs de téléphonie mobile soient les émetteurs directs de l’argent circulant dans les différents comptes des services de Mobile Money », note la Beac.

Elle ajoute que, bien que cette opinion soit compréhensible, compte-tenu des modèles économiques adoptés par les structures de Mobile Money dans la Cemac, « ce sont les banques commerciales qui sont les seules entités autorisées, par la règlementation en vigueur, à émettre de la monnaie électronique dans la sous-région. Les opérateurs de téléphonie mobile sont ce que l’on nomme dans la règlementation des distributeurs de monnaie électronique ».

La Beac explique que, les banques commerciales sont en charge, dans le cadre d’un contrat conclu avec l’« émetteur de monnaie électronique », d’assurer au client final un service de chargement, de rechargement ou d’encaissement de monnaie électronique. En d’autres termes, les opérateurs de téléphonie mobile sont des sortes de relais des banques commerciales auprès des utilisateurs finaux, destinés à distribuer leur produit.

Les dénominations des services de Mobile Money dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) relèvent ainsi davantage d’une stratégie commerciale, destinée à mettre en avant la marque du distributeur qui, très souvent, possède un réseau de distribution plus étendu que celui de l’émetteur de monnaie électronique. C'est le cas par exemple d'Orange et MTN qui disposent de façon cumulée près de 20 millions de clients, largement au-dessus des chiffres des banques émettrices que sont Bicec ou Afriland First Bank.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le lundi, 28 août 2017 12:47

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants