Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Camrail conteste-t-il les résultats de la commission d'enquête sur la catastrophe d'Eseka?

Camrail conteste-t-il les résultats de la commission d'enquête sur la catastrophe d'Eseka?

La réponse est :
Paru le vendredi, 26 mai 2017 08:18

Un document en circulation sur les réseaux sociaux depuis le 24 mai 2017 indique le transporteur déclaré principal responsable du déraillement du 21 octobre 2016 exigerait une contre-expertise internationale.

La police et le style du document ressemblent beaucoup à ceux généralement utilisés par la Camrail, le concessionnaire du transport par train au Cameroun. Mais les services de communication de la filiale camerounaise du français Bolloré, sont formels : « le document est un faux ».

De fait, depuis le 24 mai 2017, un communiqué attribué à Camrail circule sur les réseaux sociaux, suite à la publication, le 23 mai, des résultats d’une enquête gouvernementale sur la catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eseka. Selon cette commission d’enquête, le transporteur ferroviaire est déclaré « principal coupable » du déraillement qui a fait au moins 79 morts et 600 blessés. Ceci à cause de nombreux manquements : défaillances des freins dans les voitures, surcharges des wagons malgré les réserves du conducteur, excès de vitesse du train n°152, etc.

Seulement, selon le « faux » document en circulation, la société Camrail dit avoir pris connaissance du communiqué de la Présidence de la république qui présente les conclusions de la commission d’enquête et les directives du chef de l’Etat, Paul Biya. « Camrail conteste cependant certains points importants apparaissant dans les conclusions des experts de la commission », lit-on dans le communiqué presque imaginaire. Qui ajoute : « Camrail relève que le rapport de la commission semble mettre en cause le matériel roulant neuf fourni en 2014 dans le cadre d’un avis d’appel d’offres international, pour lequel Camrail confirme qu’un litige est ouvert. Les experts de Camrail avancent l’hypothèse d’une défaillance ou d’un défaut de conception de ce matériel comme cause de l’accident, et demandent qu’une expertise internationale soit diligentée ».

Les services de la communication de Camrail, martèle que « malheureusement, c’est un faux communiqué ».

Sylvain Andzongo

Dernière modification le vendredi, 26 mai 2017 08:28

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants