Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, aucun gendarme camerounais n'a été tué dans le Ndian le 24 décembre 2017

Non, aucun gendarme camerounais n'a été tué dans le Ndian le 24 décembre 2017

La réponse est :
Paru le mercredi, 27 décembre 2017 10:57

Ce sont plutôt trois assaillants qui ont été neutralisés dans le Sud-ouest alors qu’ils tentaient d’attaquer un poste de gendarmerie, le 24 décembre.

« Bonjour à tous, une attaque dans le Ndian hier [24 décembre 2017] fait 3 morts dont des gendarmes, en plus la maison du préfet selon des sources a été incendiée ».  Ce message a été diffusé sur les réseaux le 25 décembre 2017. Mais, force est de constater après recoupement que c’était une fausse information.

En effet, le colonel Didier Badjeck, en charge de la communication au ministère de la Défense apport un « démenti total sur info faisant état gendarmes tués dans le Ndian ».

Il écrit à cet effet : « l’info exacte est qu’il y a eu une attaque des assaillants dans la localité Toko (Ndiang) mais qui a été repoussée. Trois assaillants ont été neutralisés. Aucun élément des forces de défense n’a été blessé ». La maison du préfet n'a pas été incendiée.

Les rumeurs sur les décès de forces de l’ordre prospèrent actuellement dans un contexte de tension dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis octobre 2016. Dans ces deux régions anglophones du Cameroun l'on a vu des revendications corporatistes (enseignants, avocats) se muer en revendications politiques. Depuis lors, un groupe de sécessionnistes fait feu de tout bois en posant des actes terroristes : attentats à la bombe, pillages, attaques des postes de gendarmeries et de police, etc.

S.A

Dernière modification le mercredi, 27 décembre 2017 11:06

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants