Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les autorités camerounaises s'inquiètent-elles pour la rentrée scolaire 2017-2018 dans les régions anglophones?

Les autorités camerounaises s'inquiètent-elles pour la rentrée scolaire 2017-2018 dans les régions anglophones?

La réponse est :
Paru le mardi, 29 août 2017 06:04

La situation sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest serait préoccupante.

L’opinion semble ne pas prendre au sérieux les différents appels au boycott de la rentrée scolaire dans les régions anglophones. Mais les autorités camerounaises, si.

En témoigne une note que Jean Baptiste Bokam, le secrétaire d’Etat à la gendarmerie, a adressée le 22 août 2017 au ministre en charge de la Défense, Joseph Beti Assomo. L’objet de correspondance est : « Sécurisation de la rentrée scolaire 2017-2018 dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ».

Jean Baptiste Bokam écrit : « En exécution des très hautes instructions du chef de l’Etat, visant à rendre effective la rentrée scolaire 2017-2018 dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, et compte tenu des menaces persistances des activistes, une opération spéciale de sécurisation de la rentrée scolaire baptisée « OPS Seresco 17-18 » est envisagée par la gendarmerie nationale ».

Le SED demande alors à son supérieur hiérarchique des effectifs supplémentaires. Ces derniers devront permettre aux commandants des légions concernées de mettre en application des mesures sécuritaires prescrites le chef de l’Etat.

S.A

Dernière modification le mardi, 29 août 2017 06:05

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants