Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le chef de l’Etat et le gouvernement camerounais ont-ils vraiment été traduits devant la cour pénale internationale ?

Le chef de l’Etat et le gouvernement camerounais ont-ils vraiment été traduits devant la cour pénale internationale ?

La réponse est :
Paru le lundi, 30 octobre 2017 09:13

Cerrtains disent qu’un groupe de sécessionnistes a saisi cette juridiction pour dénoncer les exactions dans la partie anglophone du pays. Est-ce fondé ?

On entend dire que «les sécessionnistes traduisent Paul Biya et certains membres du Gouvernement devant la Cour Pénale Internationale-CPI- pour génocide et crimes contre l’humanité». Ce qui est invraisemblable. Rappelons que la CPI « ne peut être saisie que par un Etat partie (celui qui a signé le statut de Rome), par le procureur ou le conseil de sécurité de l'Organisation des nations unies -ONU ». Or, le Cameroun ne fait pas partie des 124 Etats membres (dont 34 africains) ayant ratifié le statut de Rome, de la CPI.

03215 sbbc texte

Propagande

 

Le Cameroun l’a certes signé mais il reste la ratification par le président de la République pour que l’Etat accepte l’autorité de la juridiction de la CPI. Du coup, le Cameroun ne peut pas, en principe, saisir ni être traduit à la CPI. « Cela dit, le Cameroun peut avoir ratifié un accord quelconque et dans les jongleries politiques et diplomatiques, il peut être poursuivi. Mais à l’heure actuelle, ce n’est pas le cas », explique une activiste politique. 

Toutefois, la rumeur persiste : « Un groupe des sécessionnistes anglophones vient de saisir la Cours Pénale Internationale (CPI) au sujet des actes de violences enregistrés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest. Leur requête datée du 12 octobre 2017, demande au Procureur de la CPI d’ouvrir une enquête sur « le génocide en cours et des crimes contre l’humanité » dans  ces deux régions du pays. ». 

Selon notre source, il s’agit plus ici de la recherche du buzz aux fins de propagande politique. 

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le lundi, 30 octobre 2017 09:21

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants