Rumours, preconceived notions, clichés, superstitions, urban legend: What is real? What is fake?
Petit Pays lashes out against Paul Biya

Petit Pays lashes out against Paul Biya

The answer is:
Posted On Thursday, 03 November 2016 09:13

Some see Petit Pays’ homage to the Eséka victims as a charge against Paul Biya. Is that true?

In tribute to those who did not survive the 21 October railway accident in Eséka, the singer Petit Pays released a single with rather perplexing lyrics.

The song “Peur dans la cité” is a kind of monologue where the author seems to be talking to a person he shouts at constantly. “People fear you for a trifle”; “you leave rebellion as your legacy”, “You used and destroyed your entourage to be sole ruler”, sings “Rabba-Rabbi” with a grave tone.

The text is thus riddled with “You” and many quickly understood it to refer to the President of the Republic Paul Biya. However, Petit Pays does not address anyone by name. And the idea is less credible when he sings: “I risked my life for you”, “I saved your life” or “I followed you. I took a risk for you”.

Whatever may be the case, the most controversial singer in the Cameroonian music world sang to mourn the hundreds of people who lost their life in Eséka. “Eséka assia. Eséka. Sadia Eséka. It was not your fault”, he intones to commiserate.

This single has been received as musical manna by radio presenters who broadcast it on a loop. Many music lovers are happy to have back a Petit Pays as involved as when he sang “Even Heads of State die!”. In a context where the anti-establishment mood is developing, this song will surely find a resounding echo in some circles.

PEUR DANS LA CITE

(paroles du single de Petit Pays).

Peur dans la cité, peur dans la cité, voilà encore un autre. En Afrique, on remplace quelque chose qui ne marche plus par quelque chose qui ne marche pas. Eh Oui, c’est ça l’Afrique. La guerre ne paye pas. Tôt ou tard la vérité va sortir. Le mensonge prend l’ascenseur et  la vérité emprunte l’escalier. Je n’ai rien fait. Je ne connais rien. Tout le monde est castré. Tu as castré tout le monde. Tu as utilisé et détruit ton entourage pour régner seul et la famille n’a plus de sens. Beaucoup d’innocents sont en prison. Beaucoup d’innocents sont en prison. Et ça c’est la trahison. Ca c’est vraiment la trahison. Je n’ai rien fait. Je n’ai fait que servir, j’ai plutôt servi, je n’ai rien fait. Le seul endroit où les humains marchent avec la tête en bas les jambes en l’air. Tu as détruit mon corps essuyé mon orgueil et mon âme. Tu laisses la rébellion comme patrimoine. Il n’y a pas de vrais amis, il y a pas vraiment de vrais amis, il y a pas. Non il n’y a pas. Tu as opté pour la peur dans vos machins là. La guerre ne paye pas. La guerre ne paye pas. Tout le monde a peur de toi. Pour un rien tout le monde a peur de toi. Je t’ai servi avec amour. Toujours sous tes ordres. En bien et en mal. Nul n’a le droit de se prendre pour Dieu. Dieu ne supporte pas cela. Beaucoup d’innocents sont en prison. L’impunité est la source de tout ce mal.  L’impunité. Les prisonniers dorment. La trahison. Hommage aux disparus d’Eseka. Eseka assia ce n’est pas de votre faute. Eseka Assia. Eseka. Assia Eseka. Ce n’est pas de votre faute. Hommage à tous les disparus d’Eseka. Les innocents disparus d’Eseka. Je n’ai rien fait. Je n’ai rien fait. J’ai risqué ma vie pour toi.   Tôt ou tard tu vas payer, ca c’est sûr. Notre seul et unique problème c’est l’impunité et l’inertie. Tôt ou tard,  espoir, Espoir. Je t’ai sauvé la vie. Je t’ai suivi. J’ai pris des risques pour toi. Changez, Changez, oui changez.Mbia mwa bobe (la mauvaise famille). Mbia mwa bobe (la mauvaise famille).  Les prisonniers dorment et oui chaque chose a son temps.

M.N.M. 

Last modified on Thursday, 03 November 2016 09:14

Rumors

Send us your rumour to be verified by our journalists
1000 characters left