Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, l’Extencilline portant la mention Aventis et Sandoz au niveau du Laboratoire fabricant est contrefaite

Oui, l’Extencilline portant la mention Aventis et Sandoz au niveau du Laboratoire fabricant est contrefaite

La réponse est :
Paru le vendredi, 02 novembre 2018 17:33

Il se dit que de l’Extencilline contrefaite circule au Cameroun. Vrai ?

Dans un communiqué de presse publié le 15 octobre 2018, le Ministre de la santé camerounais, André Mama Fouda met en garde contre de l’Extencilline injectable. L’Extencilline est un antibiotique généralement utilisé dans le traitement de la syphilis et la prévention du rhumatisme articulaire aigu.

24500 SBBC Extencilline

Le produit cité  dans le communiqué du Ministre de la santé porte les mentions : Extencilline 2.4 MUI, numéro 159269. Ce médicament aurait été fabriqué en juin 2017 et devrait expirer en juin 2020. Il est supposé contenir de la benzathine benzylpénicilline (un antibiotique de la famille des bêta-lactamines, du groupe des pénicillines) et serait fabriqué par les laboratoires « Aventis et Sandoz ».  André Mama Fouda, dans son communiqué, émet par ailleurs l’hypothèse du caractère falsifié de ce médicament. Une hypothèse avérée.

Les indices à prendre en compte ici, sont les laboratoires de fabrication mentionnés sur le médicament. Il n’existe pas de Laboratoire Aventis et Sandoz. Il s’agit en réalité d’une association des noms de deux laboratoires existants distincts qui ont fabriqué chacun des médicaments à base de benzathine benzylpénicilline. Il s'agit du Laboratoire Sanofi-Aventis et du laboratoire Sandoz.

Le Laboratoire Sanofi-Aventis est une filiale du laboratoire Sanofi organisée autour des divisions Diabète et Cardiovasculaire, Médecine Générale, Santé Grand Public, Vaccins, Médecine de Spécialités. Le laboratoire Sandoz, d’autre part est une division du groupe Novartis. Sandoz œuvre dans le développement, la production et la commercialisation des médicaments génériques et des biosimilaires.

Contre-façon

Selon le communiqué du Ministre de la santé, le Laboratoire Sanofi-Aventis a bien importé de l’Extencilline au Cameroun ; «une autorisation de mise sur le marché (AMM) camerounais de l’Extencilline 2,4  MUI [lui] avait été délivrée ». Cette AMM a cependant expiré depuis le 11 juillet 2005. Par ailleurs, le 27 janvier 2014, ce laboratoire informe par une lettre, les professionnels de la santé français,  de  son incapacité à « poursuivre la commercialisation d'EXTENCILLINE »  à cause de « problèmes industriels ».

Avant l’arrêt définitif de la production du produit par ce laboratoire, ce dernier annonçait en mi-septembre 2013, une rupture progressive des stocks de ses produits Extencilline 0,6 MUI et 1,2 MUI poudres et solvants pour suspension injectable IM (intramusculaire) en métropole française et dans les DOM TOM. Le dosage à 2,4 M.U.I a suivi en mai 2014. 

 Si Sanofi-Aventis ne fabrique et ne commercialise plus d'Extencilline, le produit en circulation au Cameroun ne peut donc pas provenir de ce laboratoire. Il ne provient pas non plus du laboratoire Sandoz, puisqu’en Juillet 2018, ce dernier décide, comme Sanofi-Aventis, d’arrêter la fabrication au niveau mondial de toutes ses spécialités à base de benzathine benzylpénicilline en raison de problèmes industriels majeurs récurrents rencontrés à certaines étapes de fabrication. Les premières difficultés du laboratoire Sandoz avaient été annoncées en octobre 2017 avec une rupture de stock effective en février 2018 pour le dosage 2,4 MUI. A ce jour (depuis la mi-août 2018) ,le stock du dosage à 1,2 MUI est également épuisé.

Rose Sende

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants