Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fonction publique : l’étau se resserre autour de 8766 agents en absence irrégulière

Fonction publique : l’étau se resserre autour de 8766 agents en absence irrégulière

Paru le mercredi, 04 mars 2020 15:51

Le ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative, a clôturé, le 28 février 2020, une session de formation de près de 80 personnels issus de ce département ministériel et du ministère des Finances (Minfi). Ils devront aider le Conseil permanent de discipline de la Fonction publique à éplucher les dossiers de 8766 personnels épinglés par l’opération de comptage physique des personnels de l’État (Coppe).

Cette formation, qui annonce l’imminence de la phase opérationnelle du contentieux généré par le Coppe, a permis d’édifier les personnels concernés sur le cadre juridique des procédures disciplinaires ainsi que sur les contours de l’opération. Cette phase contentieuse peut déboucher sur des sanctions dont le licenciement de la fonction publique.

Le Coppe, lancé en avril 2018 par le Minfi, a constaté l’absence irrégulière dans leurs lieux de service de 5 045 fonctionnaires et de 3 721 agents de l’État suspendus de solde depuis lors. Ces derniers, comme l’indique une décision signée le 14 février 2020 par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph Lé, disposent d’un délai de 30 jours pour se justifier.

Mené sur instruction du président de la République, Paul Biya, le Coppe vise un assainissement du fichier solde de l’État. Selon le Minfi, cette opération a d’ores et déjà permis à l’État de retirer de réalisé une économie budgétaire annuelle d’environ 30 milliards de FCFA.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam