Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, «Mama bonheur» de DOVV Essos n’avait pas 2 milliards sur elle

Non, «Mama bonheur» de DOVV Essos n’avait pas 2 milliards sur elle

La réponse est :
Paru le samedi, 04 août 2018 09:31

Il se dit que la dame qui a créé une émeute mercredi dans ce supermarché, détenait cette somme forte somme. Vrai ?

Avant sa réouverture ce jeudi matin, le supermarché Dovv au quartier Essos  à Yaoundé, a été fermé le mercredi 1er août. C’était après le houleux épisode de la cliente qui payait gracieusement pour les courses effectuées par de nombreux autres clients. «Elle ne détenait pas deux milliards de francs Cfa comme il se raconte. Moins du million je dirais ; au regard du sac plastique que j’ai vu contenant son argent », nous martèle un agent de sécurité de Dovv Essos.

18959-in-SBBC-DSC_0379.jpg

Ce qui corrobore les propos tenus par Thierry Eloundou, le directeur marketing de Dovv, à la chaîne de télévision CRTV News : « elle a effectué ses propres achats pour un montant de 114 000 francs Cfa environ […] », déclarait-il le jour de l’incident. Et pour les autres, à combien s’élèvent donc les dépenses ? « Il s’agit d’une dépense de moins de 500.000 francs Cfa au total», rétorque M. Eloundou, qui note que la dame a payé les factures des clients jusqu’à épuisement de son sac d’argent.

Pasteur

 Quant à l’infortunée, elle-même a confié à la chaine Canal 2 International qu’elle détenait  800 000 et a pris 1 million à son mari. Ce qui ne semble pas convaincre deux employés de Dovv Essos. Ces derniers racontent que la quadragénaire est arrivée l’air normal. Elle a effectué ses achats puis est sortie. Elle revient quelque temps après avec un sac plastique contenant de l’argent et déclare vouloir régler la note de tous les clients présents.

« C’est lorsqu’elle a expliqué qu’elle le fait parce que les gens sont très pauvres que j’ai compris que quelque chose ne tournait pas rond dans sa tête », ironise un employé de Dovv Essos. Ce dernier croit savoir que la dame a ensuite été conduite à l’hôpital Jamot, reconnu pour les soins psychiatriques. Il mentionne que celle qu’on a surnommé « Mama Bonheur » est la femme du pasteur d’une église dite de réveil. Au final, le calme qui prévaut ce matin du vendredi 3 août à Dovv Essos diffère totalement de la folle ambiance qui a prévalu deux jours plus tôt.  

Le témoignage de Thierry Eloundou

 

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le samedi, 04 août 2018 21:51

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants