Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, les Camerounais parlent de «fête de la femme» au lieu de «Journée internationale de la femme»

Oui, les Camerounais parlent de «fête de la femme» au lieu de «Journée internationale de la femme»

La réponse est :
Paru le mardi, 05 mars 2019 18:56

La Journée internationale de la femme au Cameroun est davantage un événement festif.

L’étranger qui arrive au Cameroun en cette veille de la Journée internationale de la femme (8 mars) sera peut-être surpris d’entendre parler, même dans certains médias, de la «Fête de la femme». Ceci paraît incroyable mais, cette expression « Fête de la femme » est usitée en lieu et place de la « Journée internationale de la femme ». Mais d’aucuns ne perçoivent pas la nuance.

En réalité, certains ne savent pas que l’appellation officielle est: «Journée internationale de la femme». La confusion au Cameroun tient du fait que, le 8 mars, il y a davantage des manifestations festives. Un pagne, avec des variances dans les couleurs, est même produit à chaque édition depuis plusieurs années. Dans les administrations publiques ou privées, l’achat dudit pagne fait l’objet d’une ligne budgétaire.

31623 in SBBC 31623 Oui les Camerounais parlent de fete de la femme au lieu de Journee int SyA

Les activités des femmes le 8 mars se résument à quelques table-rondes. Mais après, place nette est faite aux activités récréatives : marche sportive, agapes et beuveries. Ce qui donne davantage une coloration festive au Cameroun.

Et pourtant à l'origine, cette journée qui remonte au 8 mars 1857 convoque le souvenir des femmes ouvrières de l'industrie textile ayant manifesté dans les rues de New-York, aux Etats-Unis, pour protester contre l'exploitation dont elles étaient victimes. Elles ont exigé à l'époque le droit au travail et des conditions plus humaines. Ce n’était donc pas une fête. Au contraire.  

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants