Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, les délestages n’ont pas repris à Yaoundé

Non, les délestages n’ont pas repris à Yaoundé

La réponse est :
Paru le mercredi, 06 mars 2019 13:17

Les coupures récurrentes de courant ces derniers jours font dire à beaucoup que la capitale à renouer avec les interruptions du service électrique. Vraiment ?

La ville de Yaoundé vibre au rythme des coupures de courant ces derniers jours. Une situation qui fait dire à beaucoup que les délestages sont de retour dans la capitale. Faux, assure-t-on à la société Eneo, concessionnaire en charge de la distribution du service de l’électricité au Cameroun. «Il ne s’agit pas de délestages, mais plutôt de travaux de chantiers de renforcement du réseau de distribution électrique de la ville de Yaoundé. Eneo procède depuis un mois à des grands chantiers de renforcement dans les villes de Yaoundé et Douala. Ces travaux visent à remettre à neuf tous les câbles souterrains et aériens, et cela nécessite des coupures», indiquent des sources au sein de l’entreprise.

La coupure de mardi 5 mars 2019, qui a paralysé pratiquement toute la ville pendant plusieurs heures, n’a cependant rien à voir avec lesdits travaux, nuance-t-on à Eneo. «Le ministre de l’Eau et de l’Energie a donné la possibilité à Eneo de connecter l’usine de Nomayos et cela a nécessité une coupure dans la ville hier, de 6h à 16h, pour les quartiers concernant Yaoundé sud et ouest. Compte tenu de ces travaux qui devaient s’achever à midi et qui se sont achevés à 16h, il était question pour Eneo de couper aujourd’hui (mercredi 6 mars, Ndlr) dans le cadre des travaux de renforcement. Le ministre n’a pas trouvé cela bon de couper hier et aujourd’hui. C’est pour cela que les travaux d’aujourd’hui ont été annulés et reprogrammés pour samedi et dimanche prochains», précisent nos sources.

Sécurité

En effet, dans un communiqué rendu public le 4 mars dernier, le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) informe les populations des régions du Centre et du Sud de l’interruption du service public de l’électricité dans la journée du 5 mars. «Cette interruption est indispensable pour effectuer le raccordement du poste abaisseur de Nomayos au réseau de transport d’électricité. Le poste en question étant nécessaire pour la mise en service prochaine de la nouvelle unité de production de ciment de Nomayos», écrit Gaston Eloundou Essomba.

31670 Securite

Dans le cadre de son programme d’investissement 2019, Eneo Cameroon effectue depuis janvier dernier, d’importants travaux de renforcement et de sécurisation des réseaux dans les deux grandes métropoles du pays.

Il s’agit principalement de remplacer au total 170 km de tronçons de lignes aériennes et souterraines moyennes tension pour doubler leur capacité de transit d’énergie et renforcer la sécurité des ouvrages ; les lignes aériennes devant être construites essentiellement sur des poteaux en béton, explique l’entreprise dans un communiqué publié le 11 février dernier.

L’objectif ici, apprend-on, est «d’accroître la capacité d’alimentation et d’améliorer significativement la disponibilité de l’énergie électrique» dans les villes de Yaoundé et Douala. Ces travaux s’étendront sur une période de cinq mois et vont nécessiter des coupures «pour des raisons de sécurité». Le programme des travaux planifiés peut être consulté sur le site Internet de l’entreprise (http://www.eneocameroon.cm).

P.N.N

Dernière modification le mercredi, 06 mars 2019 13:27

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants