Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Photo d’illustration.

Non, l'arrondissement de Njikwa, dans le Nord-ouest, n'est pas aux mains des sécessionnistes

La réponse est :
Paru le jeudi, 07 juin 2018 07:47

Selon des informations lues sur les réseaux sociaux, toutes les autorités administratives auraient fui la région.

L’information circule en boucle sur les réseaux sociaux. Un message qui serait signé du préfet du département de la Momo-Mbengwi, dans la région du Nord-ouest, fait état de ce que l'arrondissement de Njikwa serait tombé aux mains des sécessionnistes.

« Après des vérifications méticuleuses des informations provenant des plus hautes autorités de la Région, cette information est finalement un fake news. Le département de la Momo et particulièrement la ville de Njikwa sont sous le contrôle de nos forces », dément le colonel Didier Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense (Mindef).

M.Badjeck ajoute : « les relèves sont en cours, et le Haut commandement a donné des moyens appropriés et conséquents pour que les hommes effectuent leurs missions avec succès et sérénité».

Selon le porte-parole du Mindef, le message en circulation sur les réseaux n'a rien à voir avec la réalité opérationnelle du terrain et ne devrait par conséquent créer aucune inquiétude auprès de l'opinion.

Stopblablacam.com, a, à son tour contacté quelques hauts fonctionnaires à Mbengwi. Des responsables dans l’administration judiciaire et la préfectorale confirment que Njikwa n’a pas été pris par des sécessionnistes. « Il s'agit juste de rumeurs pour créer la psychose dans cette région anglophone depuis longtemps », déclare sous anonymat un fonctionnaire basé à Mbengwi.

S.A

Dernière modification le jeudi, 07 juin 2018 07:51

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants