Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, une commerçante d’origine bamiléké n’a pas été tabassée et tuée à Kumba.

Non, une commerçante d’origine bamiléké n’a pas été tabassée et tuée à Kumba.

La réponse est :
Paru le vendredi, 09 février 2018 15:04

Contrairement à ce qui est dit sur la toile, la vidéo concerne une artiste musicienne au Burkina Faso

Hier après-midi, plusieurs publications rapportaient images à l’appui qu’une commerçante  originaire de la région de l’Ouest qui serait partie se ravitailler à Kumba, se serait faite lyncher, par une population en colère décidée à en découdre avec toutes les personnes originaires des régions dites « d’expression francophone ». La commerçante s’appelerait SIEWE Antoinette et son erreur aurait été d’avoir dit au commerçant auquel elle s’est adressée que les prix sont devenus plus élevés qu’à Douala.

Il s’agit d’un FAKE.

La scène présentée dans la vidéo se déroule plutôt au Burkina Faso, le 23 mai 2017. Une artiste musicienne, Adja Divine, de son vrai nom Adjaratou Diessongo est victime de la vindicte populaire. La foule en colère est persuadée qu’elle est une voleuse d’enfants.

La musicienne rapporte être sortie ce jour-là pour acheter du lait à son bébé.

Maman depuis 6 mois, c’est la première fois qu’elle sortait depuis son accouchement par césarienne. Pour accomplir cette course, son mari étant absent elle a pris sa voiture dont l’assurance avait expirée. Sur le chemin, elle a rencontré deux fois des agents de police qui effectuaient un contrôle. Elle arrive à les esquiver la première fois, va dans un magasin achète du lait ; pendant qu’elle est dans le magasin, elle est prévenue par un appel téléphone que son enfant n’arrête pas de pleurer. Elle remonte dans sa voiture cependant sur le chemin du retour, alors qu’elle veut de nouveau effectuer sa manœuvre visant à les contourner, les policiers la repèrent.

Elle ne s’arrêtera pas sur le coup, ce qui entrainera une course poursuite entre d’abord elle et la police, et ensuite quelques riverains qui observeront la scène de loin.  Alors qu’elle constate que cela dégénère, elle s’arrête attend la police, qui lui donnera un certain nombre de consignes ; l’un des agents montera même à bord de son véhicule pour la conduire au poste de police. Mais il est trop tard la poignée de riverains qui suivait est devenue une foule armée de cailloux.

Elle essaiera la première fois de s’enfuir à bord de son véhicule sur les conseils du policier monté à bord, mais parvenue dans une voie sans issue elle y sera sortie de force, battue et déshabillée. Il faudra l’intervention de renforts et d’une ambulance pour l’extirper de la foule prête à en découdre avec elle, et même à brûler son véhicule.

Le lien d’un reportage sur l’incident à la RTB_ http://ow.ly/iJDP30iiUkW

Le témoignage de la victime_ http://ow.ly/S3oL30iiUsS 

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants