Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Cameroun crée un comité ministériel chargé d’inventorier les sites susceptibles d’être inscrits au patrimoine l’Unesco

Le Cameroun crée un comité ministériel chargé d’inventorier les sites susceptibles d’être inscrits au patrimoine l’Unesco

Paru le mercredi, 09 juin 2021 16:01

Le gouvernement vient de créer un comité ministériel chargé du suivi des grands chantiers ou projets structurants liés au patrimoine culturel et de la préparation du dossier d’inscription de Bimbia et des sites associés sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Placé sous la présidence du ministre des Arts et de la Culture (Minac), ce comité aura notamment pour missions d’identifier et d’inventorier des sites et vestiges et de proposer des mesures en vue de la collecte, la sauvegarde et la conservation des éléments du patrimoine dans lesdits chantiers ou projets.

Il sera également chargé du suivi de l’avancement du dossier d’inscription de Bimbia et des sites associés sur la Liste du patrimoine mondial, la conformité dudit dossier aux « normes techniques applicables en la matière » et toutes actions visant à enrichir le dossier d’inscription, selon la décision de création dudit comité du 7 juin 2021.

Après un échec en 2017, le pays veut à nouveau présenter le port négrier de Bimbia pour inscription au patrimoine mondial. En avril dernier, une équipe de l’Unesco a mené une mission d’exploration de 10 jours sur les lieux à l’effet d’identifier des valeurs historiques et culturelles de ce site de déportation des esclaves noirs situé dans la région du Sud-Ouest, à 60 km de la ville de Douala. Ce, afin de ressortir toutes les composantes en vue de constituer le dossier de candidature pour son inscription au patrimoine mondial.

 La constitution du dossier est en effet l’une des étapes importantes dans le processus de reconnaissance de l’Unesco. « Il s’agit de l’une des étapes fondamentales afin que ce qui sera écrit et présenté ne puisse pas prêter à confusion », expliquait Charles Akibodé, l’expert de l’Unesco qui a piloté la mission d’exploration à Bimbia. À ce jour, seuls deux biens camerounais présentant « une valeur universelle exceptionnelle » ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial. Il s’agit de la Réserve de faune du Dja (1987) et du Trinational de la Sangha (2012).

P.N.N

Lire aussi:

Après un échec en 2017, le Cameroun veut à nouveau présenter Bimbia pour inscription au patrimoine mondial

Dernière modification le mercredi, 09 juin 2021 16:03

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes