Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, Jean Pierre Kedi, le DG de l’Arsel a lui-même saisi sa hiérarchie pour signaler l’échéance de son mandat

Oui, Jean Pierre Kedi, le DG de l’Arsel a lui-même saisi sa hiérarchie pour signaler l’échéance de son mandat

La réponse est :
Paru le jeudi, 11 juillet 2019 16:06

Le directeur général de l’Agence de régulation du secteur de l'électricité (Arsel) a passé le bail de neuf ans requis par la loi camerounaise.

De nombreux médias ont sauté, le 10 juillet 2019, sur un document attribué à Jean Pierre Kedi, directeur général (DG) de l’Agence de régulation du secteur de l'électricité (Arsel). Dans ledit document, M. Kedi signifie au ministre de l’Eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba, que son mandat à la tête de l’Agence régulation est échu. Seulement, le document présente quand même des coquilles qui ont créé le doute sur son authenticité.

En effet, le DG de l’Arsel s’appuie, entre autres, sur «le décret n° 2017/320 du 19 juillet [sic] 2019 » pour informer sa hiérarchie qu’il a atteint l’échéance de son mandat de neuf ans en qualité de DG le 23 juin dernier.

Il utilise la même date pour un autre décret pour signaler la fin des mandats des dirigeants du conseil d’administration de l'Arsel. Seulement, la date du 19 juillet 2019 est problématique car, c’est encore dans le futur. La bonne date est le 19 juin 2019. Au niveau de l’Arsel, l’on parle d’une méprise. Mais, le document, lui, est authentique.

Le président de la République, Paul Biya a effectivement signé le 19 juin dernier, une série de décrets. Parmi ces textes présidentiels, le décret 320 impose aux présidents du conseil administration, les administrateurs, les DG/DG-A d’informer systématiquement leurs administrations et organisme de représentation, ainsi que les ministres de tutelle technique, sur la situation de leurs mandats respectifs.

L’article 36 du décret 322, lui, précise : « Les établissements publics doivent se conformer aux dispositions du présent décret dans les trois mois qui suivent la publication ». Alors, ce décret ayant été signé le 19 juin 2019, un décompte de trois mois permet de dire qu’au mois de septembre prochain, tous les responsables des établissements administratifs au Cameroun, ayant déjà passé neuf ans à leur poste doivent présenter leur démission. Ce que Jean Pierre Kedi a déjà fait.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le jeudi, 11 juillet 2019 16:07
PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants