Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, les chrétiens catholiques ont adopté une troisième version de la célèbre prière chrétienne « Notre Père »

Oui, les chrétiens catholiques ont adopté une troisième version de la célèbre prière chrétienne « Notre Père »

La réponse est :
Paru le lundi, 11 décembre 2017 16:03

La version jusqu’alors en vigueur depuis 1966, aurait été modifiée.

Dire qu’il existe une nouvelle version du « Notre père » pourrait porter à confusion. La célèbre prière enseignée dans le livre saint Chrétien comme modèle liturgique par Jésus Christ à ses apôtres, n’a juste connu de modification que dans la sixième demande contenue dans le texte; à savoir : « Ne nous soumet pas à la tentation ».

05453-in-SBBC--prire.jpg

Cette phrase, qui le 4 janvier 1966, avait pourtant été adoptée dans un esprit d’unité à l’issue d’un compromis entre les représentants des chrétiens catholiques, des chrétiens orthodoxes et des réformés, fait depuis l’objet de diverses critiques de théologiens et philosophes à l’instar de Pierre Boutang, Nicolas Lossky, Jean Marie Gourvil et le père Jean Carmignac.

Traduite du Grec au français (le texte original du « Notre père » étant en Grec), les critiques sur le sujet portaient surtout sur le fait que la traduction de 1966 laissait supposer une certaine responsabilité de Dieu dans la tentation qui conduit au péché.

Aujourd’hui devenue « ne nous laisse pas entrer en tentation »,  cette nouvelle phrase a d’abord été validée par les différentes conférences épiscopales francophones en 2012, dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle traduction intégrale de la Bible en français ; elle a ensuite été validée  dès juin 2013 par le vatican ((recognitio romaine). Elle est entrée en vigueur le 3 Décembre dernier, lors du premier dimanche de l’avent qui marque le début d’une nouvelle année liturgique. 

Dernière modification le lundi, 11 décembre 2017 16:08

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants